Ferventes passionnées des plateformes communautaires et collaboratives, telles que Blablacar, Drivy et autres ; nous avons testé la plateforme communautaire de location et de réservation de logements Airbnb.

Un peu de contexte

Pour ce faire, depuis 1 an et demi, je n’y suis pas allée de main morte, puisque j’ai mis à disposition mon propre logement durant mes voyages. Cela me permet d’amortir une partie de mes frais ( eh oui, les temps sont durs !). Bien sûr, il n’est pas chose facile que de laisser son espace personnel et intime à des inconnus. Il faut pouvoir dépasser les inquiétudes habituelles : “et s’ils me volent ?”, “et s’ils me retournent l’appartement !”… Pour ma part,  je me mets simplement à la place des voyageurs dans les mêmes circonstances.

Il faut tout d’abord savoir qu’à votre assurance habitation personnelle s’ajoute une protection offerte par le site. De plus, les informations sur les voyageurs sont scrupuleusement vérifiées par le site, grâce à leurs données personnelles et bancaires (identité, adresse mail, téléphone). Enfin, les commentaires laissés par les hôtes sont primordiaux pour avoir une petite idée des personnes que vous recevrez chez vous.

Airbnb, comment ça marche ?

L’application Airbnb est très simple d’utilisation. Après avoir créé votre compte personnel, et que ce dernier a été vérifié, vous n’avez plus qu’à créer votre annonce. N’hésitez pas à donner des détails sur l’emplacement de votre logement, les commodités les plus proches, les transports en commun disponibles, ainsi que vos disponibilités.

Comme tout le monde n’est pas prêt à laisser dormir un inconnu dans son lit, Airbnb vous laisse le choix de mettre tout ou une partie de votre logement à disposition. En votre absence, ou pas d’ailleurs.

Vient alors le moment de donner un aperçu de votre appartement en images. Et pour ça, les concepteurs ont pensé à tout !  Et oui, car c’est un photographe pro qui viendra chez vous si vous le souhaitez. Et pour le coup, les photos donnent vraiment envie !

Enfin, pour ce qui est du prix à la nuit, vous avez carte blanche. Le site vous donne tout de même un ordre de prix pour le même type de logement dans votre ville.

Maintenant que votre annonce est publiée, vous avez fait le plus gros du boulot et vous n’avez plus qu’à attendre qu’un voyageur prenne contact avec vous. La réservation et le paiement se font via le site et vos coordonnées ne sont visibles que lorsque vous confirmez la réservation.

Dans la peau d’une voyageuse

Pour un week-end à Paris, je me suis confrontée à la saturation du marché de l’hôtellerie… Du coup, direction mon application Airbnb. Je passe en mode voyageuse ! Bien sûr, l’intérêt premier est de se loger sans y laisser un bras ! Mais le plus avec Airbnb, c’est de bénéficier de logements avec du caractère et une certaine personnalité. Parfois dans des endroits insolites que l’on n’aurait jamais pu se payer en temps normal.

Première chose à faire : scruter les commentaires des hôtes afin de ne pas tomber sur un logement qui laisse à désirer côté propreté. Ce n’est pas parce qu’on loge chez un particulier qu’on doit subir un environnement cracra ! Ensuite, analyser les frais qui vous reviennent de payer pour ce logement : frais de ménage, de gestion, de dossier… Et faire le tri ! Par exemple, j’élimine d’emblée toutes les annonces possédant des frais exorbitants. Preuve parfois du détournement du service Airbnb à des fins lucratives.

Les abus de certains hôtes

Certains hôtes abusent de la carte blanche offerte par Airbnb, pour proposer des nuits à des prix exorbitants ! C’est dommage qu’un service offert par une plateforme communautaire, soit détourné par l’avidité de certains hôtes.

Cela rejoint également les dérives concernant les frais de ménage qui sont également laissés au jugement des hôtes. Oui avec Airbnb, il est possible d’avoir des revenus, mais n’oublions pas le côté humain et le partage s’il vous plaît.

Pour ma part, pas de frais de ménage ! Je compte sur le savoir être de mes voyageurs pour me laisser le logement comme ils l’ont trouvé. Une formule basée sur la responsabilisation des voyageurs qui marche très bien jusque-là. Donc quand je cherche à mon tour un lieu d’hébergement et que je vois les 30 euros de frais de ménage, j’hallucine un peu et ça me fait fuir à chaque fois !

Voilà donc un petit aperçu de ce que peut donner l’utilisation de cette plateforme. Alors n’hésitez plus, et faites confiance à vos voyageurs !

Laissez un commentaire !