Nous avons assisté à un événement qui commence à se faire un nom dans la oumma : la cérémonie de clôture du concours des entrepreneuses musulmanes organisée par Akhawate Business. Zoom sur cette journée passée à Neuilly-sur-Seine…

7 entrepreneuses musulmanes à l’honneur

  • Sabrina, fondatrice de l’agence matrimoniale Abelni. Ce projet de cœur, est né d’une problématique simple : de nos jours, il est difficile de se marier de façon halal. Alors son but à travers Abelni est de proposer un service de qualité pour des rencontres sérieuses qui aboutissent à des mariages.
  • Eva, créatrice de la marque Kali the Kid. Après un licenciement économique et des difficultés à trouver du travail avec son voile, elle a décidé d’allier ses compétences en Marketing et la couture. Ce qui a donné naissance à sa marque de vêtements pour enfant fait-main.
  • Ilham, fondatrice du site Avenue des sœurs. Alors qu’elle n’a pas été retenue la 1ère fois qu’elle a participé au concours de Akhawate Business, elle a fait évoluer son projet et s’est représentée cette année. Son projet est née après une remise en question. Étudiante en communication, elle ne trouvait pas sa voie. Et puis, dans sa volonté d’allier sa foi à une activité, elle a décidé de se mettre au service de la oumma en créant un site de référencement. D’abord par passion, et puis c’est devenu professionnel avec le temps.
  • Karima, fondatrice de l’entreprise de cartes sonores Kalym’art. Juriste de métier et militante associative, son projet est parti d’un rêve qui l’a touché au point d’en faire une réalité. En effet, un jour elle a rêvé d’une carte sonore récitant une invocation. C’est alors que Kalym’Art est né proposant ainsi une touche d’émotion à offrir pour accompagner tous les moments de la vie.
  • Emmanuelle, fondatrice de l’entreprise de tisane naturelle et bio Terra Herba. Issue d’une famille française ouvrière, avec père communiste, Emmanuelle s’est convertie à l’islam et à épouser un Sénégalais. Après avoir exercé en tant qu’éducatrice, elle a décidé de faire une pause pour réfléchir à son avenir. Et puis, son amour de la nature lui a dicté son avenir. D’abord en amateur où elle faisait des tests sur son mari qu’elle a presque empoissonné. Puis après une formation au Canada, c’est aujourd’hui en tant que professionnel (Atelier et séminaire) et chef d’entreprise qu’elle exerce.
  • Il y a deux autres gagnantes, mais qui étaient absentes  : Bag’Elles coffee et IsaColor.

Les petits grands plus de la journée

Tout d’abord, il y a eu l’émouvante intervention surprise de l’association Baytouna, qui a presque failli tous nous faire pleurer. Et cause, c’est très touchée que Virgine, la fondatrice, a présenté son association qui aide les femmes à la rue. Nous informant par la même occasion de la situation difficile d’une de ses protégés. Cette femme est maman, elle est âgée, hospitalisée et personne ne lui rend visite. Elle a donc invité le public à lui rendre visite à l’hôpital.

Puis, beaucoup plus mouvementé et égayé, il y a eu le quizz où le public a pu remporter des lots offerts par les gagnantes du concours. On a appris beaucoup de choses dans ce quizz :

  • Il y a 32% de femmes entrepreneures en France
  • Les voyages, sont les produits les plus consommés par les Français sur le net
  • Depuis début 2016, 47 000 entreprises ont été crées en France
  • Omar Ibn Al-Khattab avait nommé 2 femmes pour contrôler les marchés
  • Un patron de TPE (très petite entreprise) touche en moyenne 4700€/mois

Et enfin, un buffet tout ce qu’il y a de joli et healthy. C’est Veget’ Ou Rien qui était en charge de ces mets végétariens à la présentation très soignée, et aux goûts très intéressants. C’était donc l’occasion de rencontrer les gagnantes et les participants de cette cérémonie autour d’un buffet qui pose le cadre. Découvrez-le en photo :

En conclusion, un événement intéressant qui mériterait de prendre de l’ampleur et d’être couru par les entrepreneuses musulmanes. C’est l’occasion de se faire connaitre. Et aussi de rencontrer les autres acteurs de la oumma toujours prêts à soutenir ces initiatives portées sur l’avenir.

1 COMMENTAIRE

Laissez un commentaire !