Vous êtes célibataire, ou bien vous allez vous fiancer prochainement ? Voici des conseils tirés du coran pour vous assurer que votre prétendant est le bon, et que vous allez vous marier sur de bonnes bases in sha Allah !

« [25] Puis l’une des deux jeunes filles revint vers lui, d’un pas timide, pour lui dire : « Mon père voudrait te voir pour te récompenser d’avoir abreuvé notre troupeau ». Moïse se rendit alors auprès du vieillard et lui raconta son histoire. Le vieillard lui dit : « Tu n’as plus rien à craindre. Tu es désormais hors de portée des injustes ».

[26] « Ô père, dit l’une des deux jeunes filles, prends-le à ton service. Tu ne pourrais trouver un autre serviteur plus fort et plus digne de confiance ».

[27] « Je voudrais, dit le vieillard, te marier à l’une de mes filles que voici, à condition que tu restes huit ans à mon service. Si tu veux aller jusqu’à dix ans, libre à toi de le faire. Je ne t’imposerai rien de pénible et, s’il plaît à Dieu, tu trouveras toujours en moi un homme équitable ».

[28] « C’est convenu entre nous, répondit Moïse, et quelle que soit la période que j’accomplis, il n’y aura aucun reproche à me faire. Dieu est Garant de notre accord ». Sourate 28 Al-Qasas (Les récits)

1. Renseignez-vous sur votre futur mari

Ce conseil est basé sur le verset 25 (en citation de cet article). Le beau-père s’est assuré de la véracité des propos de Moïse. Le Coran met en avant la vérification des informations par une personne responsable et émotionnellement mature. De votre côté, lorsqu’un prétendant se présente, impliquez votre famille dans le processus, et renseignez-vous sur le prétendant ainsi que sa famille.

2. Un homme fort et digne de confiance

Savons-nous vraiment définir les meilleures qualités d’un homme ? Le Coran place deux critères importants dans le verset 26 : fort et digne de confiance. Ici le mot « fort » ne signifie pas un homme au physique d’athlète, mais signifie un homme sur qui vous pouvez compter. Un homme capable de supporter les épreuves et les responsabilités. Pour ce qui est de la confiance, il s’agit d’un homme dont la sincérité est attestée.

3. Choisissez un homme pour ses valeurs, et non pour ses moyens financiers !

Beaucoup de parents et de jeunes filles veulent s’assurer d’un train de vie confortable. Mais, comme cité dans le coran, le beau-père de Moïse a marié sa fille à un homme qui avait tout perdu. Il n’avait pas d’argent, pas de logement et son avenir n’était pas assuré. Mais de part les valeurs et les principes forts de Moïse, le père a compris qu’il s’agissait d’un homme de principe. Un exemple pour rappeler que celui et celle qui est sincère envers Dieu, Dieu lui suffira et pourvoira à ses besoins.

4. Trouvez un mari pour ses filles, ce n’est pas une honte !

Dans le verset 27, ce n’est pas la fille qui demande au père si elle peut épouser ce jeune homme qui leur est venu en aide. C’est bel et bien le père qui a ressenti que ses filles étaient en âge de se marier. C’est donc naturellement qu’il proposé l’une de ses deux filles en mariage à cet homme qu’il a estimé être digne de confiance. Il n’a pas été gêné de trouver un mari pour ses filles.

5. Soyez simple et facile

Comme nous pouvons le constater au début du verset 27, le père facilite cette opportunité de mariage. Il a demandé une seule condition qui s’avère être profitable pour l’ensemble des intéressés. Aussi, il n’a pas privilégié l’aînée à la cadette. Les deux sont des femmes ayant la possibilité de se marier. Ainsi, elles se sont toutes deux vues offrir la même chance, l’issue étant entre les mains de Dieu.

6. Ne baissez pas votre valeur !

Bien que le père a facilité le mariage de l’une de ses deux filles, il n’a pas baissé la valeur de sa fille. Comme mentionné dans le verset 27. L’équivalence de la dot s’est élevée à 8 ans de travail auprès du beau-père.

Aussi, le statut de la femme en islam est précieux, la dot doit donc avoir une valeur symbolique forte. En aucun cas, cela signifie qu’il faut demander une dot élevée ou impossible à offrir. Il faut que la dot illustre la valeur de la fille, et l’engagement du garçon. La dot est un symbole d’engagement, de sincérité des intentions, mais aussi de justice et d’équité.

7. Faîtes le bien, et Allah swt vous facilitera la subsistance du mariage

Dans ce passage de la sourate 28, on peut découvrir le croisement du destin de trois personnes parce qu’elles ont aidé quelqu’un. Il y a d’abord le Prophète Moïse qui a aidé les deux jeunes filles à abreuver leur troupeau. Ensuite, il y a l’initiative d’une des deux jeunes filles qui a fait savoir à son père que Moïse était un homme digne, et qu’il serait utile de l’embaucher. Et enfin, il y a le père des jeunes filles qui a été disposé à laisser une chance à Moïse de raconter son histoire. Les trois ont été récompensés d’une manière qui leur a été grandement bénéfique.

8. Prenez Allah swt comme témoin, et faites lui confiance

Après s’être assuré des motivations des mariés, et d’avoir décidé des conditions du mariage, il faut conclure l’accord de mariage à la manière de Moïse dans le verset 28. Placer sa confiance en Dieu pour cette nouvelle aventure est la plus belle manière de conclure un contrat de mariage.

Des versets à méditer pour bien saisir le sens des enseignements qui en découlent. Et pour pouvoir ensuite réaliser une parole du Prophète saws : « Le mariage est ma sunna et celui qui ne pratique pas ma sunna ne fait pas partie de moi. Mariez-vous je serais certes fier que vous soyez la communauté la plus nombreuse parmi les autres communautés le jour du jugement. Celui qui en a les moyens qu’il se marie. Et celui qui ne trouve pas de quoi se marier qu’il jeûne, car le jeûne sera pour lui une protection » d’après Aïsha et rapporté par Ibn Maja.

Laissez un commentaire !