Magazine lifestyle et spiritualité des femmes musulmanes !

Interview Elsa Ray (CCIF) : les médias sont-ils islamophobes ?

Par Ickpale Khalifeh

Publié le 13 mai 2014
Rubrique : Actualité

Nous n’avons jamais autant entendu parler de l’islam dans les médias que ces dernières années. Nous sommes donc allés à la rencontre de ceux et celles qui défendent les droits des musulmans de France, le CCIF (Collectif contre l’Islamophobie en France). C’est Elsa RAY, chargée de projet au CCIF qui a répondu à nos questions.

« Un homme qui prive un autre homme de sa liberté est prisonnier de la haine, des préjugés et de l’étroitesse d’esprit » Nelson Mandela

Pouvez-vous affirmer qu’aujourd’hui en France, les médias sont islamophobes ? Ou sont-ils en train de le devenir ? S’agit-il d’un phénomène typiquement français ?

On observe depuis quelques années, les attentats du 11 septembre ayant été un élément déterminant, une islamophobie décomplexée qui se diffuse très largement dans les médias locaux et nationaux. En effet, le phénomène islamophobe s’est largement répandu dans la société civile à cause des médias, qui n’ont eu de cesse de véhiculer, voire de susciter des discours fondamentalement islamophobes, proférés par des personnalités publiques, des intellectuels. Et bien sûr, des hommes et femmes politiques.

D’ailleurs, le CCIF a été créé en 2003 suite à la déclaration de l’éditorialiste Claude Imbert sur LCI qui avait dit : « Je suis un peu islamophobe et ça ne me gêne pas de le dire ». Ce qui est frappant de constater, c’est que l’islamophobie véhiculée dans les médias ne choque personne. Lorsqu’il est question d’antisémitisme, la classe politique et intellectuelle s’offusque rapidement. L’islamophobie dans les médias n’est malheureusement pas un phénomène français. C’est un phénomène que l’on retrouve dans les médias européens de manière générale. Et même dans les médias internationaux. L’islam est devenu un sujet “trash”, vendeur. Les musulmans sont des sortes de boucs émissaires qui servent de défouloir en temps de crise économique et sociale.

Comment reconnaître les attaques contre l’islam dans les médias ? Peut-on tout qualifier d’islamophobie quand c’est contre l’Islam ? Pouvez-vous donner des exemples d’attaques fréquentes ?

L’islamophobie n’est pas le fait d’être “contre” l’islam ou de critiquer cette religion. L’islamophobie, c’est tout acte de discrimination, d’agression, de rejet ou d’exclusion envers une personne en raison de son appartenance réelle ou supposée à la religion musulmane. On reconnaît aisément les attaques contre l’islam dans les médias, elles ne sont jamais subtiles. Quelques exemples :

  • Le prisme d’analyse choisi quand il s’agit d’islam (on y accole toujours les mots comme “communautarisme” “terrorisme” “extrémisme” “charia” etc).
  • La remise en question des victimes : lors des agressions physiques violentes contre des femmes voilées. Dès lors que la victime est une femme musulmane, sa version des faits est remise en question. Voire mise ouvertement en doute : “elle aurait été agressée” “elle dit avoir subi une agression” etc…
  • Les Unes racoleuses des magazines tels que l’Express et Le Point où l’on exhibe des femmes en niqab, des hommes barbus violents… Où les choix des titres parlent d’eux-mêmes.
  • L’opposition systématique qui est faite entre islam et laïcité. Comme si on ne pouvait pas, en tant que musulman, vivre dans un pays laïque.

D’après vous, pourquoi cet acharnement médiatique contre l’islam aujourd’hui ? Ce sentiment serait-il exagéré chez les musulmans de France ?

Le sentiment est loin d’être exagéré chez les musulmans de France. Il est même faible comparé à la situation. On le voit à la difficulté de mobiliser la communauté musulmane pour protester contre les discours islamophobes. Malgré tout, les choses évoluent positivement, petit à petit. En France, le concept dévoyé de laïcité est LE prétexte pour attaquer sans arrêt l’islam qui serait incompatible avec la république. L’histoire coloniale de la France, son rapport à la neutralité religieuse et son incapacité à appliquer sereinement le principe de laïcité, donne des pistes de compréhension pour comprendre cet acharnement médiatique.

Peut-on se protéger de ces attaques ? Et comment ?

Bien sûr que l’on peut se protéger ! Le meilleur moyen de s’en protéger, c’est d’abord de dénoncer le phénomène de manière organisée et efficace. Le CCIF fait un travail de terrain au quotidien pour rassembler la communauté musulmane, et non-musulmane, sur ces questions. Pour sensibiliser les citoyens, et leur donner des outils (pratiques et juridiques) pour dénoncer efficacement ce genre de pratiques. Les discours de haine sont condamnés par la loi. Il convient donc de les dénoncer avec fermeté et ne pas laisser le phénomène continuer de se banaliser.

Face à ce phénomène qui ne cessera pas de si tôt, le mieux est donc de connaître ses droits, et de ne pas hésiter à se rapprocher d’organismes pour défendre ses droits si nécessaire.

Rejoignez-nous sur les réseaux !

Les dernières news !

6 trucs à savoir et appliquer pour de beaux cheveux !

6 trucs à savoir et appliquer pour de beaux cheveux !

S'il y a bien un problème universel chez nous les filles en dehors des boutons, du poids, de la peau, des sourcils, de la cellulite, des ongles, de l'épilation, des cernes, du teint, de la taille. Ce sont les cheveux ! Oui, on rêve toutes de beaux cheveux de...

Dans la même catégorie : 

0 commentaires

Laissez un commentaire !