EveLane : Imad Ghani, l’homme derrière la révolution EveJab

Par Sirine S.

Publié le 7 octobre 2015
Rubrique : Découverte

“…on s’est rendu compte que 8 femmes sur 10 étaient mécontentes de l’offre existante en France…”

Imad Ghani, ancien directeur régional chez le laboratoire Johnson&Johnson (Neutrogena, Roc, Biafine) et créateaur de Evelane a bien voulu répondre à nos questions. Nous permettant ainsi de découvrir le cerveau derrière l’invention du Evejab

“EveLane”, ce nom a-t-il une signification ?

Alors EveLane, c’est la contraction de deux mots. Eve et Lane. Pourquoi “Eve”, parce que je voulais une marque qui ne soit pas communautaire. Mais une marque universelle, qui puisse toucher tout le monde. Et aussi, Eve, c’est la mère de tous sans exception. Elle est la femme d’Adam, symbole de pudeur, de douceur et de beauté. Et après, “Lane” qui signifie en anglais soit “la voie”, soit “le chemin”. Donc EveLane = sur le chemin d’Eve.

Comment vous est venue l’idée de crée le Evejab ?

Elle m’est venue d’une manière vraiment toute simple, c’est assez incroyable. C’était pendant le ramadan 2012, donc super ramadan en famille, au Maroc. Je voyais ma tante qui avait changé deux fois de bonnet dans la même journée. Cette fois, je ne sais pas pourquoi, mais je lui ai posé la question : “Mais pourquoi tu le changes ? Mon tee-shirt me fait la journée”. Et là elle me dit : “ça me gratte, ça me démange, je perds mes cheveux, j’entends mal…”. Je lui ai dit : “Oui, c’est une catastrophe quoi !”.

Donc je lui ai dit “Pas de problème tantine, je vais t’arranger ça”. J’ai cherché un produit sur internet au Moyen-Orient et Europe, et je me suis rendu qu’au final la seule offre qu’il y avait c’était soit des bonnets de Chine, ou de Turquie. Tous en coton, doublé, une vraie catastrophe quoi ! Et je me suis dit : “Ah ! il n’y a peut-être pas que tantine qui a des difficultés. Mais peut-être toutes les femmes musulmanes” ce qui s’est avéré être le cas.

J’ai fait une étude marché poussée avec l’école de management de Lyon, et on s’est rendu compte que 8 femmes sur 10 étaient mécontentes de l’offre existante en France. J’ai donc décidé de relever le défi, et après 12 prototypes, le EveJab est né.

Quels sont vos principaux objectifs à travers Evelane ?

L’objectif du projet « EveLane » est un projet à grande échelle avec des objectifs multiples.

Le premier étant qu’EveLane réponde aux problématiques de la femme musulmane, pour qu’elles soient beaucoup plus à l’aise dans ses actes d’adorations. Exemple tout bête, aujourd’hui on se rend compte que c’est une vraie galère de s’habiller. Les femmes mettent 1 à 1h30 pour trouver des produits qui correspondent à leur besoin. De ce fait, j’aimerai apporter une offre qui réponde à leurs besoins. Aussi bien sur les accessoires que les autres produits. Donc à terme, l’objectif est de faire une gamme de prêt-à-porter innovante, classe et discrète, sans faire du copié/collé sur ce qui existe aujourd’hui. Pas de mimétisme, on se l’interdit.

Le deuxième est que l’on a aussi la volonté de créer du lien. On veut créer un réseau de vente à domicile, car c’est vertueux à plusieurs titres. Il y aura principalement un aspect social qui permettra un travail de da3wa, et un aspect économique qui permettra à des femmes voilées d’avoir une activité rémunérée.

Le troisième est de redonner à la Terre une partie de ce qu’elle nous donne. En tant que musulman, je pense que nous devrions être les plus engagés sur cet aspect essentiel. Ce qui n’est pas le cas pour l’instant, mais ça viendra in sha Allah. Des arbres seront donc plantés suite aux achats de produits EveLane, ce qui correspond à une sadaqa jariya (une aumône continue).

Pourquoi avoir choisi ces modèles (à nouer et tube) pour le EveJab ?

Nous avons choisi de lancer les deux premiers modèles (avec et sans ouvertures aux oreilles), car lors de l’étude de marché, on s’est aperçu que les attentes étaient très importantes sur ce types de produits. Et aussi parce que la première observation, et idée, est née en voyant ma tante souffrir avec ses bonnets. Mais bien sûr, on ne va pas s’arrêter là. On va dupliquer les couleurs, et créer de nouveaux modèles. Et aussi, sans vouloir dévoiler de secret, nous sommes en train de travailler sur un prototype de cagoule.

“…les meilleures récompenses qu’on a pu avoir, sincèrement, c’est les retours clientes. Quand elles disent que nos produits c’est une ni3ma, quand elles disent que notre produit leur change la vie, que certaines ont même envie de porter le hijab maintenant que ce produit existe. C’est incroyable, et c’est vraiment la meilleure récompense…”

Ne pensez-vous pas que le fait que vous soyez un homme soit surprenant ?

En effet, souvent, lorsque l’on communique que ce soit par téléphone, les réseaux sociaux, ou encore par mails, les sœurs s’attendent toujours à avoir une sœur au bout du fil, ou derrière le clavier. Et quand on met “fraternellement” avec le nom d’un homme ou “Imad”, effectivement elles sont très souvent étonnées. Et au final, on se rend compte qu’elles sont très contentes et touchées que ce soit un homme qui ait pensé à leur confort. Je pense que c’est plutôt une bonne chose. On a un regard extérieur, et l’idée est de se mettre au service des sœurs, et de s’exécuter pour pouvoir répondre à leurs besoins.

Quelle a été votre stratégie pour faire connaitre le produit ?

La stratégie pour faire connaitre le produit s’est appuyée sur plusieurs axes. Le premier axe a été de faire tester le produit par des personnes expertes et influentes : des prescripteurs. En France, on se rend compte que tout le monde se connait dans la Oumma. Donc l’idée était de voir les personnes qui étaient spécialisées dans la presse, les blogs et les youtubeuses, pour leur faire tester le produit. Aujourd’hui, masha Allah, on se rend compte que le EveJab fait l’unanimité Al Hamdullillah

“…c’est en s’entraidant les uns les autres que la Oumma va se renforcer, et va pouvoir in sha Allah diffuser le message de Dieu de la meilleure manière qui soit…”

Quelle a été la réaction du public ciblé (à savoir les femmes musulmanes) ?

La réaction a commencé très fort. Ça a démarré en décembre 2014. Je m’en rappellerai toujours, j’étais chez moi, chez mes parents donc. J’avais lancé une page facebook, et en l’espace d’à peine une journée il y a 600 fans. C’était incroyable. C’est là qu’on s’est dit que ça répondait vraiment à une problématique. C’est pour ça que les ventes ont démarré immédiatement. Le produit, le prix aussi, a fait réagir les gens, et ensuite les premiers achats se sont faits. Egalement à travers les Mokhtar Awards. Aussi, du fait, qu’on avait fait un spot TV, avec un produit innovant, et une nouvelle démarche, ça a vraiment fait buzz très rapidement al hamdulillah.

Après les meilleures récompenses qu’on a pu avoir, sincèrement, c’est les retours clientes. Quand elles disent que nos produits c’est une ni3ma, quand elles disent que notre produit leur change la vie, que certaines ont même envie de porter le hijab maintenant que ce produit existe. C’est incroyable, et c’est vraiment la meilleure récompense. Donc pour répondre à la question, super accueil, et c’est très encourageant pour la suite.

Votre création a fait un gros buzz sur la toile. Auriez-vous imaginé prendre une telle ampleur ?

Effectivement, ça buzzé très fort. Après 7 mois d’activité, on a été en rupture de stock sur quatre références, on a été pris de cours. Notamment grâce au fait, que les sœurs ont communiqué quasiment toutes en même temps. Je pense notamment à Beur.fm, Oumzaza, Jasmine & Co, et également les salons auxquels on a pu participer : Bourget, Nuits du ramadan

Quelles sont vos perspectives d’évolution d’Evelane ?

Les perspectives sur le marché du prêt à porter pour la femme musulmane sont très conséquentes. 8 femmes sur 10 sont mécontentes de l’offre existante en France, donc il y a beaucoup de choses à revoir. De ce fait, on va essayer de dupliquer la même rigueur, le même sens de l’innovation et du service client, qu’on a eu sur le EveJab, sur de nouveaux accessoires, de nouveaux produits. Dans le but que chaque lancement réponde vraiment à un besoin, à des attentes. Sans oublier les aspects que sont l’éthique, et ce souci pour notre environnement.

Enfin, et de façon moins directe, nous souhaitons redonner toutes les lettres de noblesse à la femme musulmane et ce à travers les citations que l’on partage sur notre blog ou les réseaux sociaux. Nous souhaitons faire réfléchir les gens pour avoir de plus en plus de « consom-acteurs ».

Le mot de la fin ?

Je remercie tout d’abord Allah 3azza Wajal. Aujourd’hui tout ce qui se passe sur cette Terre, tout provient de Lui. Ça va sans dire, mais ça va mieux en le disant ! Je prends un exemple, au cours des Nuits du Ramadan à Lyon, j’ai fait de très belles rencontres à travers lesquelles par exemple, on a un article dans YaBanat Magazine. Donc lorsque l’on est sincère et bienveillant, et qu’on agit du mieux que l’on peut, Allah ne peut que nous récompenser, in sha Allah. Allahou a3lam.

Tout ça pour dire que, c’est en s’entraidant les uns les autres que la Oumma va se renforcer, et va pouvoir in sha Allah diffuser le message de Dieu de la meilleure manière qui soit. Je finirais par un hadith de notre bien aimé Prophète saws qui a dit : « Les gens les plus aimés de Dieu sont les plus utiles aux autres » (rapporté par At-Tabarani), qu’Allah nous compte parmi ceux-là. Amine.

Evelane, evejab

Rejoignez-nous sur les réseaux !

Les dernières news !

Oh my hair ! Les trucs pour de beaux cheveux !

Oh my hair ! Les trucs pour de beaux cheveux !

S'il y a bien un problème universel chez nous les filles en dehors des boutons, du poids, de la peau, des sourcils, de la cellulite, des ongles, de l'épilation, des cernes, du teint, de la taille. Ce sont les cheveux ! Oui, on rêve toutes de beaux cheveux de...

Dans la même catégorie : 

0 commentaires

Laissez un commentaire !

Pin It on Pinterest

Share This