Après une tentative ratée de discréditer la marche, les mêmes propagent des mensonges pour égarer l’opinion publique. Des Fake News qui ont tourné sur Twitter dès la fin de la manifestation. Fake News d’ailleurs en partie reprises (et soutenues) par les médias télévisés…

L’étoile jaune

Dans la soirée de la manifestation, ce pseudo-débat a débuté. Les musulmans ont été accusés de récupération politique de l’étoile jaune des juifs. Ce qui aurait suscité l’indignation de certaines personnalités. Ceci parce qu’apparemment “Aucun musulman de France ne subit ce que nos parents ont subi pendant la seconde guerre mondiale et je leur souhaite de ne jamais le subir”, a dit Ariel Goldmann, président du Fonds social juif unifié. 

Sauf que si instrumentalisation il y a, elle vient de ceux qui ont fait naître ce pseudo-débat. L’histoire l’a prouvé, cette étoile jaune n’était pas arrivée par hasard sur les vêtements des juifs qui du jour au lendemain se sont retrouvés dans les camps de concentration. La France était extrêmement antisémite des années avant les faits. Se donnant le droit de critiquer le judaïsme, mais non les juifs bien-entendu (à comprendre ironiquement et non au premier degré du fait du débat sur le terme “islamophobie”). Puis, quelques années plus tard, ont fini par envoyer ces mêmes juifs dans les camps de concentration.

Finalité de l’histoire, s’il y a des personnes à qui il faut faire un procès aujourd’hui, c’est celles qui ont fait naître ce pseudo-débat. Les mêmes qui ont posé des étoiles sur leurs compatriotes juifs par le passé, et veulent le faire dans le futur sans être embêté. Il est aussi à noter que cette étoile que des musulmans ont porté pendant cette manifestation, n’est pas le fruit du hasard. Lorsque Emmanuel Macron a appelé à la délation, et qu’il a été soutenu par plusieurs politiciens, et la presque totalité des chaînes de télévision, cette étoile jaune a été posée sur les musulmans. Ces musulmans qui ont été désignés comme des ennemis intérieurs. Alors les manifestants ont traduit les propos en actes.

“Allahou Akbar”

Autre “débat”, le fait que la foule a crié “Allahou Akbar”. Eric Ciotti a d’ailleurs partagé une vidéo se concentrant uniquement sur ce point. Vidéo coupée au montage puisque la prise de parole a duré plus de 2 minutes, et non 30 secondes. Nous étions présentes, et une partie de cette prise de parole est disponible sur notre compte Instagram. Pendant ce passage, il expliquait les raisons de cette marche. Et il a évoqué le fait que nous en avions assez que “Allahou Akbar” soit systématiquement rattaché au terrorisme. Et ce, bien que les attaquants le disent ou non. Le but était donc de ramener les gens à la raison. En effet, “Allahou Akbar” est une formule répétée tout au long de la journée par les musulmans. Et par tous les croyants monothéistes, et ce, dans toutes les langues que Dieu a créé.

Sauf qu’il s’est avéré que lorsque Marwan Muhammadl a prononcé les premiers “Allahou Akbar” la foule a répété, et on s’est tous pris au jeu, dont Marwan Muhammad. Mais il y avait-il quelque chose de condamnable ? Non. Car sinon avec cette logique, il va aussi falloir arrêté de dire “Bonjour” puisque les criminels disent “bonjour”.

D’autres ont reproché le fait qu’il ne faut pas dire cette formule, qui plus est en arabe, dans les rues de la république. Accusant d’ailleurs Jean-Luc Mélenchon de soutenir les islamistes parce qu’apparemment il l’aurait dit aussi. Nous étions là, et ne l’avons pas aperçu dans cette partie du cortège. Pour ce qui est de l’arabe, il est important de souligner que pour ces mêmes personnes dire “As salamou 3aleykom” est aussi une atteinte à la république. Alors est-ce finalement la langue arabe qui pose problème ?

Les islamistes et radicalisés

Accusation traditionnelle, le fait que c’était une marche composée d’islamistes, pour les islamistes, par les islamistes. Sans compter, que pour appuyer cette thèse, le CCIF est comme toujours calomnié, mais cette fois Jean-Luc Mélenchon a été ajouté à l’équation. Nombreux, dont Zohra Bitan connue pour son “honnêteté”, ont relayé une photo représentant trois personnes : un homme barbu avec un coran, une femme en jilbab, et une autre en niqab. Sur la base de cette photo, l’élu a été accusé de marcher aux côtés des islamistes pour défendre la charia, et à terme l’imposer aux Français.

Sauf qu’il s’agit d’une Fake News dans toute sa splendeur. En effet, la photo provient d’une autre manifestation qui avait lieu place de la Bastille (monument derrière les personnes), pendant les mois d’hiver puisque les arbres n’ont plus aucune feuille. De notre côté, la manifestation a eu lieu début novembre, la grande majorité des arbres de Paris ont donc encore leurs feuilles d’automne. Mais surtout nous ne sommes pas allés Place de la Bastille… Pourtant, prêt à tout pour détruire l’image de cette manifestation, tous les coups sont permis. 

Défense de la cause Palestinienne

Beaucoup ont fait remarqué la présence du drapeau Palestinien en signe de soutien avec ce qui se déroule en Palestine. Alors nombreux y ont été de leur interprétation, jusqu’à partager des photos tirées d’une manifestation qui a lieu à Bruxelles, il y a 10 ans.

Sur ce coup-là, c’est l’AFP (Agence France Presse) qui a recadré Zohra Bitan qui avait partagé cette photo en y allant de son commentaire. Un autre flagrant délit de Fake News qu’elle n’a pas voulu admettre puisqu’elle a affirmé qu’en gros ça ne changeait rien à son propos.

La haine des juifs

Une partie de la France aime à répéter que les musulmans haïssent les juifs. Sauf que d’abord, il y a une distinction claire entre juif et sioniste. Ensuite, non. Les musulmans n’ont pas de problème avec les juifs. Nous croyons au même Dieu, et au même Prophète qui Moïse que la paix soit sur lui. Le coran est plein de son histoire. Donc comment haïr une communauté religieuse, qui est au final sœur de la communauté musulmane, comme l’est la communauté chrétienne. Les trois sont religions du livre, les trois sont religions monothéistes, les trois sont croyantes en Dieu.

Sauf que pour les médias télévisés, les journaux et les politiciens, l’histoire d’après eux est toute autre. Et ce, même si les principaux concernés prouvent le contraire. D’ailleurs, la marche d’hier l’a prouvé de part les slogans scandés. Mais aussi la présence fraternelle de personnes de confession juive. Dont une association juive.

Une manifestation contre la laïcité et la république

Autre accusation à l’opposé totale de la réalité dont environ 40 000 personnes peuvent attester, c’est que cette manifestation était anti-républicaine ou anti-laïcité. Beaucoup ont même été jusqu’à sélectionner certaines photos pour affirmer qu’il y avait beaucoup de drapeaux étrangers, mais très peu de drapeaux français.

Or, les nombreuses vidéos et photos partagées par une multitude de personnes présentes montrent tout le contraire. Pour ce qui est du drapeau, non seulement, il était extrêmement présent ; mais en plus, les femmes musulmanes portaient des hijabs aux couleurs du drapeau français. Voire même ont utilisé le drapeau en hijab. D’autres ont dessiné des drapeaux français sur leur visage, portaient un drapeau à la main et l’agitaient tout du long de la marche… Notre compte instagram pourra vous donner un aperçu.

Ensuite pour ce qui est de la marche anti-républicaine et anti-laïcité. En dehors des islamophobes, qui d’ailleurs n’étaient même pas présent, la totalité des participants affirment le contraire. C’était fraternel, et les slogans répétés par les manifestants faisaient valoir le droit français et la définition réelle de la laïcité de 1905 mise en place par Aristide Briand. Sans compter l’hymne national français qui a été chanté par les manifestants en guide de conclusion de la manifestation. La Marseillaise est bien un emblème français ?

Incitation à la haine

Cette accusation est réellement cocasse. Cela fait des semaines que les musulmans sont salis par quasiment toute personne qui a pris la parole à la télévision. Parmi les plus connus Eric Zemmour, Zineb El-Rhazoui, Chalghoumi, Mohamed Sifaoui, et Zohra Bitan. Ils incitent à la haine, insultent, mentent, et se permettent des propos extrêmement diffamants. Les musulmans encaissent, et durant la manifestation, il était logique que cet aspect soit mentionné. Et il a surgi avec humour à travers des slogans, dont : “Si tu n’aimes pas Zemmour, tape dans tes mains”.

Il semblerait que des slogans de ce type soient des incitations à la haine. Alors pardonnez-nous, car on a beaucoup tapé dans nos mains. Faut croire qu’on a aimé personne parmi ceux qui ont été cité dans le paragraphe précédent, et dans la manifestation.

Peu de personnes présentes

BFM TV ont annoncé au départ qu’il y avait une centaine de manifestants, pour finalement s’arrêter à 13 500. Sauf qu’en fin de manifestation, on apprend que nous étions environ 40 000, si ce n’est plus. D’ailleurs, tous, nous pouvons témoigner des avenues noires de monde, au point où d’un bout à l’autre des avenues la foule était là ! Mais ces chaînes télévisées ont préféré minimiser l’ampleur de la mobilisation réelle qui a eu lieu. Alors nous vous partageons quelques vidéos pour vous donner un aperçu de la foule qui a répondu présent en ce jour magnifique !

Bref, cette marche contre l’islamophobie comportait des personnes de tous les milieux, de toutes les croyances, de toute la France. Des hommes et des femmes, des enfants et des adultes. Et c’était magnifique ! On y a vu de la liberté, de l’égalité, et de la fraternité. Quelles que ce soient les apparences des uns et des autres. Tout le monde était uni pour un objectif commun : le vivre-ensemble en paix.

 

Laissez un commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.