En voilà un sujet qui va faire couler de l’encre encore longtemps. Mais pourquoi ? Parce que ceux qui se cachent derrière l’étiquette du féminisme sont des français ? Ou bien parce que le mot féminisme, comme beaucoup d’autres mots d’ailleurs, signifie tout simplement islamophobie ? Oups !

Femmes musulmanes en France

C’est un fait, la femme musulmane en France n’est pas une femme comme les autres. Elle a ce petit quelque chose qui attire l’attention. Ce pouvoir mystérieux qui déplaît à ces messieurs. C’est pourquoi, en France, à chaque fois qu’elle fait un pas en avant vers son intégration, les féministes de France sont là pour la tirer en arrière. Il suffit d’ouvrir les yeux pour se rendre compte de cette dynamique d’aller-retour consistant à la ramener à la case départ. Au fait, c’est au nom de la liberté de la femme ! Celle qu’on veut imposer à des femmes qui décident d’user de leurs droits en toute liberté. En clair, le principe même du féminisme.

En France, la liste des non-droits de la femme musulmane est longue, et continue de s’allonger à mesure des polémiques aussi vides que les cerveaux de ceux qui les provoquent. En voici, les points à retenir :

  • Pas le droit d’avoir un revenu
  • Pas le droit d’avoir une vie sociale
  • Pas le droit d’avoir des produits qui correspondent à ses attentes
  • Pas le droit d’agir et de penser différemment
  • Pas le droit d’être une femme libre et indépendante

Féminisme, France, et polémique

France + islam = féminisme. France + féminisme = problème. Féminisme + islam = mal de tête ! Voilà, l’équation est simple. À l’occasion de la journée de la femme, mais pas de toutes bien-entendu, YaBanat Magazine va faire couler son encre aussi. Non pas par féminisme, mais par solidarité aux femmes musulmanes et à tout ceux qui en ont plus qu’assez d’avoir à subir des « débats politiques » sur du tissu. Nous avons quelques preuves de ces polémiques sur notre site, voici quelques articles :

Pourquoi dès qu’il s’agit des femmes musulmanes et des tissus qu’elles portent, nous devons automatiquement nous retrouver dans un incident diplomatique ? Les tissus qu’elles portent, ou bien ce qu’elles décident de couvrir avec, est-il d’une importance quelconque dans la vie publique ? Les cheveux ont-ils un pouvoir de décision ?

Au fait, le féminisme c’est quoi ?

On en arrive donc à se poser la question. Mais bon sang, qu’est-ce que le féminisme ? Montrer ses seins pour se faire remarquer ? Être vulgaire pour se faire entendre ? Être intolérante pour prôner la liberté ? Où est le combat pour les droits fondamentaux de la femme dans tout ça ?

Et oui mesdames (et messieurs), à l’origine le féminisme est un mouvement qui a été lancé par des femmes couvertes de la tête au pied, parce qu’elles se respectaient. Ces femmes d’un certain rang social se sont « battues » pour avoir le droit d’avoir un compte bancaire, le droit de voter, le droit d’exister avec les mêmes droits sociaux que leurs maris, frères et pères. Il n’a jamais été question de détruire l’équilibre entre les deux sexes, mais de rétablir une égalité des droits sociaux entre eux.

Féminisme et anarchie

Aujourd’hui le féminisme est devenu la poubelle dans laquelle des millions de femmes se jettent à cœur joie pour détruire l’humanité et sa beauté. Le nouveau visage du féminisme, bien loin de celui de ses fondatrices, est celui du non-droit, de la dégradation, et de la rigidité. Au point que la journée de la femme est une journée élitiste. Après avoir dressé la liste des critères qui font de vous une femme aux yeux des féministes, il reste des êtres de sexe féminin… la beauté, la féminité, la personnalité, le charisme, et le plaisir en moins.

C’est pourquoi, pour célébrer la journée de la femme, il va d’abord falloir se mettre d’accord sur ce qu’est une femme. Ensuite, ce qu’est la liberté, puis le respect, puis la fraternité, puis l’humanité, puis la laïcité. Et là, peut-être qu’on pourra en effet avoir une journée de la femme qui vaut le coup d’être célébrée.

En attendant l’impossible, il va falloir arrêter l’hypocrisie autour de la libération des femmes musulmanes. Avec comme ligne de défense toujours les mêmes clichés. Mais de qui parlez-vous ? Des millions de femmes musulmanes en France ? Du près d’un milliard de femmes musulmanes dans le monde ? Les femmes musulmanes portant le foulard sont les plus féministes des femmes, et ce, en toute féminité et humilité. La preuve, se sont elles qui se battent pour faire respecter leurs droits fondamentaux …

Laissez un commentaire !