Magazine lifestyle et spiritualité des femmes musulmanes !

Grossesse : compatible avec le ramadan ?

Par Meriem Bendriss

Publié le 13 juin 2015
Rubrique : Ramadan | Santé

Le jeûne du mois de ramadan fait partie des 5 piliers de l’islam, ce qui en fait une obligation dans notre pratique. Ainsi, vous êtes nombreuses à vous poser des questions quant à la compatibilité de votre état de grossesse et le jeûne. Il est essentiel de rappeler que du point de vue islamique, le jeûne ne se fait pas au détriment de la santé (sous réserve de faire l’aumône et /ou de rattraper plus tard selon les cas).

Ce que nous savons du jeûne pendant la grossesse

Plusieurs études se sont penchées sur les effets du jeûne du mois de ramadan. Cependant, il n’existe pas de réponse claire à cette question. Certaines études tendent à montrer que les bébés ne sont pas ou peu affectés par le jeûne de leur mère. Tandis que d’autres montrent qu’il peut y avoir des risques. Mais il est toujours difficile de comparer des études menées selon des méthodologies différentes et sur des populations différentes.

  • Plusieurs études ont été menées sur les poids de naissance des bébés. Il n’y a pas de différence entre les bébés nés de mères qui ont jeûné et ceux nés de mères qui n’ont pas jeûné pendant la grossesse.
  • Cependant, d’autres études montrent que les bébés nés de mères qui ont jeûné ont un poids de naissance inférieur à la moyenne. Mais ces études se sont concentrées sur une catégorie de femmes bien précise : celles qui sont plus susceptibles d’avoir un régime alimentaire pauvre, ou un apport calorique trop réduit.
  • Certaines études se sont intéressées aux QI (quotient intellectuel) des bébés : à ce niveau-là, encore une fois, aucune différence n’a été établie.
  • D’autres études ont consisté à prélever des échantillons de sang chez des femmes enceintes qui jeûnent. Des changements ont été remarqués du fait du jeûne, mais ils ne semblent pas être de nature à affecter les bébés. Ces études ont également comparé les poids de naissance des bébés. Aucune différence n’a été constatée avec les bébés nés de mères qui n’ont pas jeûné.

Des experts ont émis l’hypothèse qu’une croissance fœtale inférieure à la moyenne et un travail prématuré pourraient être liés au jeûne. Certains spécialistes ont suggéré qu’un grand nombre de bébés naissaient au début du ramadan, mais ces chiffres varient selon les pays. De plus amples recherches et des études plus poussées sont nécessaires afin de découvrir si le jeûne a réellement des effets négatifs sur la grossesse.

Les effets sur votre grossesse dépendent de nombreux facteurs parmi lesquels :
  • L’état d’avancement de votre grossesse
  • Si le ramadan coïncide avec des périodes de chaleur et de longues journées
  • La durée du jeûne (tout le mois ou pas)
  • Votre état de santé général avant la grossesse

Quelles précautions dois-je prendre avant de jeûner ?

  • En parler à votre sage-femme, ou votre gynécologue : ces professionnels de la grossesse sont à même de faire le point sur votre état de santé et estimer les risques d’éventuelles complications, comme une anémie ou un diabète gestationnel. Une surveillance médicale plus poussée peut être proposée pendant le jeûne
  • Tenir un journal de vos repas, afin de toujours savoir ce que vous avez bu et mangé et de pouvoir estimer en fonction de vos besoins
  • Avoir de bonnes habitudes alimentaires avant le mois de jeûne, car NON une femme enceinte ne doit pas manger deux fois plus, mais deux fois mieux

Quelle est la meilleure façon de rompre le jeûne ?

  • Il faut vous assurer que votre alimentation soit variée et saine. Buvez beaucoup d’eau entre le repas de l’Iftar et le Suhur. Vous risquez en effet de souffrir rapidement de déshydratation, surtout si le ramadan a lieu pendant les mois chauds de l’année
  • Choisissez des aliments qui libèrent lentement leur énergie dans votre corps : dattes, haricots secs, lentilles, etc. Et consommez moins de pain, pâtes …
  • Assurez-vous d’ingérer beaucoup de protéines, sous forme de haricots secs, de noix, de viande et d’œufs bien cuits
  • Veillez à rompre le jeûne avec une petite quantité au départ

Devant quels signes dois-je être prudente ?

  • Vous avez des vertiges, vous vous sentez faible ou fatiguée
  • Vous vous êtes évanouie
  • Nausées et des vomissements
  • Changements dans les mouvements du bébé. Si vous trouvez que le bébé ne bouge pas autant que d’habitude, et qu’il ne donne pas de coups de pied : il est très important d’en parler rapidement à votre sage-femme ou votre gynécologue, bien que cela ne soit pas toujours signe d’une pathologie. On ne joue pas avec notre santé, encore moins avec celle du bébé
  • Vous avez très soif, ou que vos urines deviennent foncées et très odorantes (concentrées) : ce sont des signes de déshydratation
  • Vous avez des douleurs, ou des contractions. Il pourrait s’agir de signes d’un travail prématuré et vous devez absolument être examinée
  • Pas de prise de poids, ou perte de poids
  • Maux de tête, d’autres douleurs, ou de la fièvre
  • Ou toute autre situation qui vous paraît inhabituelle !

Comment faciliter le jeûne pendant la grossesse ?

  • Organisez vos journées de telle manière à pouvoir faire des siestes régulièrement, ou du moins vous reposer souvent.
  • Évitez de devoir marcher de longues distances, ou de porter des objets lourds.
  • Restez dans des endroits frais, pour ne pas vous déshydrater facilement.
  • Réduisez les tâches ménagères, faites en le moins possible et profitez-en pour initier Monsieur aux tâches ménagères : vous devez ménager vos efforts.
  • Mangez avec discernement au moment de la rupture du jeûne.

Je ne sais toujours pas si je dois jeûner ou non : que dois-je faire ?

  • Parlez-en à votre médecin et faites un bilan de santé global avant le mois de ramadan.
  • Vous pouvez toujours essayer de jeûner un ou deux jours, et vous décider ensuite en informant le professionnel qui suit votre grossesse bien évidemment.

Il est important de rappeler que les conseils donnés par votre sage-femme, ou votre gynécologue dans le cas avéré de risque doivent primer sur les conseils des membres de l’entourage. Ils ne sont pas habilités à estimer les effets sur un fœtus, et ce, en corrélation avec le suivi de votre grossesse et de votre état de santé. Bien évidemment, il arrive que le jeûne soit déconseillé par mesure de précautions, car les effets ne se voient pas forcément à la naissance ou durant les premières années de vie, mais plus tard à l’âge adulte. Tout ce qui intervient durant la grossesse ne se voit pas forcément dans l’immédiat.

Raisonnement et prudence, tout se décide au cas par cas en collaboration avec un professionnel médical pour pouvoir poursuivre votre grossesse sereinement, et dans de bonnes conditions.

Rejoignez-nous sur les réseaux !

Les dernières news !

6 trucs à savoir et appliquer pour de beaux cheveux !

6 trucs à savoir et appliquer pour de beaux cheveux !

S'il y a bien un problème universel chez nous les filles en dehors des boutons, du poids, de la peau, des sourcils, de la cellulite, des ongles, de l'épilation, des cernes, du teint, de la taille. Ce sont les cheveux ! Oui, on rêve toutes de beaux cheveux de...

Dans la même catégorie : 

0 commentaires

Laissez un commentaire !