Quand on est musulman, l’une des obligations est de connaître sa religion. Obligation d’autant plus utile en période où l’islam est tenu coupable de tous les maux. Voici donc 10 choses à connaître avant d’entreprendre des études de sciences islamiques  à l’IESH Château-Chinon. 

1.

L’IESH Château-Chinon propose des études de sciences islamiques en présentiel ou à distance, en français ou en arabe. Ces études sont payantes (frais annuel).

2.

Il s’agit d’études à un niveau universitaire, le bac ou équivalent est obligatoire. Pour celles et ceux qui n’ont pas le bac, il est possible de passer le CEI (2 ans) qui est un certificat d’études islamiques pour avoir accès au DESI (3 ans) en sciences islamiques. Aussi, il faut connaître l’alphabet arabe pour le tajwid (psalmodie du coran).

3.

Les sciences islamiques n’ont rien à voir avec 3 hadiths trouvés sur facebook et une sourate apprise par cœur. Ces études ont pour but de préparer de futurs savants en sciences islamiques. Les enseignements sont donc divers, variés, et très précis.

4.

Les matières enseignées en 1ère année sont : introduction à la sharia, le Fiqh (droit musulman), le tajwid (apprentissage et récitation du coran), les sciences du coran, les sciences du hadith, la sira du Prophète saws, la spiritualité, et la foi musulmane.

Les 2 années suivantes s’ajoutent des matières telles que : commentaires de versets prescriptifs, mouvements politico-religieux, histoire civilisation musulmane, droit successoral, introduction à l’économie islamique, magistrature et arbitrage …

5.

Les cours dispensés sont d’une grande qualité tant ils sont riches en enseignements et en informations. Les professeurs sont tous diplômés en sciences islamiques. Ils maîtrisent très bien les matières qu’ils enseignements masha’Allah. Parmi eux, il y a sheikh Moncef Zenati qui est membre de l’association Havre de savoir.

6.

Le volume de cours étant important, il faut consacrer le temps nécessaire dès le départ, afin de suivre le rythme et ne pas être dépassé. Il convient donc de lire les livres dans chaque matière, visionner tous les cours vidéos, et faire ses propres notes pour les partiels. Ces études étant directement liées à la science de Dieu, il est important de bien écouter les cours, et prendre des notes. Il ne s’agit pas de se préparer uniquement pour les examens.

7.

Tous les cours ont lieu en direct selon un emploi du temps défini chaque semestre, via une plateforme. Ils sont ensuite disponibles sur cette même plateforme tout au long de l’année universitaire.

8.

Les partiels ont lieu dans les différents centres d’examens proposés par IESH Château-Chinon. Ils peuvent avoir lieu dans des mosquées, ou bien directement à Château-Chinon pour celles et ceux qui veulent en profiter pour visiter le site de IESH Château-Chinon.

9.

Pour l’heure, l’IESH Château-Chinon propose un DESI (diplôme d’études supérieures) en science islamique qui est un diplôme de niveau bac+3. Ce diplôme n’est pas reconnu comme une licence en France. Toutefois, selon les universités, certaines peuvent le reconnaître comme telle.

10.

Témoignage : “Ces études sont une vraie bouffée d’air frais. D’une part, car il s’agit d’un réconfort quant à nos convictions. On découvre et redécouvre pourquoi nous avons choisi d’être musulman. C’est aussi un enrichissement face à notre ignorance. D’ailleurs, si l’islam était enseigné dans les écoles publiques, on ne vivrait pas tout ce que l’on traverse actuellement. Les sciences islamiques prouvent à quel point l’islam est fantastique. Des millions d’êtres humains s’y sont consacrés, effectuant ainsi le plus grand travail que l’humanité a pu accomplir en terme de savoir. On découvre à quel point l’islam est une science, et à quel point le silence est d’or. En effet, la tristesse de nos jours est que beaucoup trop de personnes, musulmanes ou non, s’expriment s’en savoir de quoi elles parlent. C’est pourquoi, il y a urgence à ce que les musulmans se réapproprient l’objet de leur conviction” Une étudiante en DESI.

Le mot d’ordre est simple : “réinvestir la science et le savoir”. Pour que l’islam retrouve toutes ses lettres de noblesse, et retrouve son statut de science fascinante. Plus d’informations sur le site de l’IESH Château-Chinon.