Samedi 13 juin a eu lieu le premier fashion brunch parisien donné par Vanessa Lourenço. Créatrice de la marque : Madamme BK. Hijabistas, turbanistas et surtout fashionistas sont venues de toute la France pour assister au premier évènement français de Madamme BK. C’est pourquoi YaBanat s’est rendu sur place !

Un brunch au cœur de Paris

Quoi de plus chaleureux que l’atelier même de Vanessa Lourenço pour présenter sa collection de burkini ? Situé à huit minutes des Champs-Elysées, c’est dans un cadre typiquement parisien que la créatrice nous a donné rendez-vous. Orné de somptueux éventails et de paravents orientaux confectionnés par Isabelle Pegna, le décor constituait un véritable mélange occident/orient, à l’image des invitées de Madamme BK.

Vanessa Lourenço à l’origine de Madamme BK

D’origine brésilienne, Vanessa Lourenço a décidé de se lancer dans la confection de burkini de manière inattendue :

« Je suis venue à Paris pour faire mon master Haute Couture  (…) et j’ai connu plusieurs filles musulmanes. Au Brésil, on est très ouvert, ce n’est pas pareil qu’ici. En été j’ai proposé à mes amies d’aller à la plage ensemble, mais elles m’ont toutes répondues qu’elles n’avaient rien à porter. Qu’elles ne pouvaient pas mettre de bikini, et que tout ce qu’il y a au marché ne leur correspondaient pas. C’est là que je me suis mise à chercher moi-même pour voir à quoi ils ressemblaient. Mais je trouvais aussi que les tissus n’étaient pas bien, et que les burkinis étaient mal taillés. Je me suis dit alors que j’allais confectionner trois burkini pour mes amies. Nous avions pris plein de photos à la plage.

Quelques jours après, au travail, des amies de mes amies m’ont appelé pour m’en acheter. Je leur ai répondu que je n’en vendais pas (…) Je recevais de plus en plus d’appels. Alors mes parents m’ont conseillé de lancer ma propre marque de burkini (…) J’ai d’abord commencé avec une dizaine de pièces pour les mettre en ligne voir ce que ça donnerait. Ils se sont vendus en quelques jours seulement. Puis j’ai été ensuite contacté par une structure à Istanbul pour y vendre mes créations et ça a vraiment bien marché. Quelques temps après, YAZ THE SPAZ (fashion bloggeuse américaine) m’a contacté pour m’acheter un burkini. Lorsqu’elle a partagé sa vidéo, mes ventes ont explosé (…) Aujourd’hui ça marche très bien et j’en suis très contente. »

La qualité avant tout

En plus de présenter sa collection de burkini, ce brunch était l’occasion de présenter la marque à sa clientèle française.

« Je pense que 95% de mes clientes sont déjà mariées. Ce sont donc toutes des « Madame ». BK représente le diminutif de burkini. C’est comme ça que j’ai trouvé le nom de la marque « Madamme BK » »

Mais ce qui différencie réellement Madamme BK des autres marques, c’est la matière du tissu qu’elle importe directement d’Italie. Offrir un produit de qualité demeure au centre de ses préoccupations.

« Je pense à moi en confectionnant. Est-ce que ça me plairait ? Est-ce que je porterai ça ? Avant de le proposer à mes clientes (…). La production est française. Tous les prototypes sont faits dans mon atelier. Ensuite, on importe les tissus d’Italie pour produire en Normandie »

Cet évènement a non seulement permis à Vanessa Lourenço de rencontrer sa clientèle française pour lui présenter sa collection de burkini. Mais il lui a également donné l’occasion d’annoncer l’arrivé d’un évènement plus grand, ici en France. En attendant de le savoir, jetez un coup d’œil aux burkinis de Madamme BK !

Laissez un commentaire !