L’ambiance en France devient de plus en plus lourde pour les musulmans. Face à cette haine décomplexée et cette injustice qui ne semble pas trouver justicier ; les musulmans veulent agir, mais quoi faire ? Nadia Hammoudi, coach en développement personnel et spiritualité, a partagé un plan d’actions inattendu sur Instagram, pour faire face à l’islamophobie !

“Lutter contre l’islamophobie, c’est lutter pour notre dignité” Nadia Hammoudi

1. Stop à la télévision

Et ben, oui. Vous seriez peut-être tentée de vous dire, mais alors comment fait-on pour savoir ce qu’il se passe ? Sachez que quoi qu’il se passe, vous devez préserver votre esprit du stress et de l’anxiété. De nos jours, l’islam est devenu la poule aux œufs des médias français. Religion sur laquelle ils ne cessent de taper pour faire toujours plus sensation. Alors laissons-les s’essouffler pour se préserver de leur négativité. 

Et si vous souhaitez vraiment vous tenir au courant, alors allez sur les réseaux sociaux, mais évitez de vous engager dans des “discussions” avec des haters. Ils vont sucer toute votre énergie. Laissez couler, et souvenez-vous qu’au final Allah swt est témoin de tout, et que Lui ne laisse passer aucune injustice sans la punir.

De ce fait, concentrez-vous sur vous pour maintenir votre positivité, votre esprit insouciant, et tranquille. La télévision est une machine à laver les cerveaux, pour remplacer le positif et la certitude du savoir par la négativité toxique et l’ignorance et les mensonges.

2. Stop au nationalisme

Ce qu’il se passe en France est la preuve que le nationalisme est un barrage à la fraternité humaine. Mais ça doit aussi être un rappel pour les musulmans de laisser tomber leur nationalisme à eux (Marocains, Algériens, Tunisiens…). 

Comme Nadia Hammoudi l’a très justement rappelé, le nationalisme divise les gens pour des futilités. De plus, le nationalisme mène à l’arrogance. Les uns s’estiment supérieurs aux autres. Raison pour laquelle le Prophète Muhammad saws l’a condamné fortement. Le nationalisme fait partie des choses que l’islam a aboli. C’est considéré comme une pratique de la Jahiliya (la période antéislamique). L’être humain est d’origine humaine, c’est tout. Et si réellement il y appartenance à un groupe, alors comme le dit Prophète Muhammad saws, l’être humain est soit croyant, soit mécréant.

Le messager d’Allah (salallahu 3alayhi wa salam) a dit : « Faites cesser les gens de se vanter de leurs ancêtres décédés qui sont simplement le combustible du Feu de l’enfer. Où ils deviendront sûrement plus insignifiants aux yeux d’Allah que le scarabée qui frotte des excréments sur son nez. Allah vous a retiré l’esprit partisan des Jours de l’ignorance et la vantardise au sujet des ancêtres. En effet, une personne est soit un croyant pieux, soit un pécheur misérable. Tous les hommes sont les enfants d’Adam et Adam a été créé de terre. » Rapporté par Tirmidhi et Abu Dawud, d’après Abu Houreira.

3. S’éduquer pour vraiment connaître l’islam

L’islamophobie amène inévitablement à des débats sur l’islam. Et combien de fois avons-nous entendons absolument ni’mporte quoi sortir de la bouche des non-musulmans et de ceux qui se disent musulmans. 

Il y a une règle qu’il est fondamental d’appliquer. Plus particulièrement en période d’islamophobie. Si vous ne savez pas, ne parlez ça fera moins de dégâts. Car savoir ne signifie pas avoir entendu ses parents dire une chose et penser que c’est forcement juste. Savoir signifie que vous êtes allé chercher l’information, vous l’avez méditée vous y avez réfléchi, et vous avez enrichi votre savoir en le contrastant avec celui des autres. Seulement là, vous pourrez vous exprimer sur les sujets sur lesquels vous possédez un savoir notoire (hadith, coran, paroles de grands savants). Si vous ne pouvez pas accompagner vos propos d’exemples notoires que vous maîtrisez, ne vous exprimez pas pour le bien de la communauté. 

De votre côté, vous avez donc le devoir, et même l’obligation d’apprendre l’islam. Car inévitablement, vous vous retrouverez dans des situations où vous aurez à prendre la parole. Moment pendant lequel vous devrez défendre l’honneur de l’islam. L’islam ne se défend qu’avec l’islam. Alors, nous vous conseillons d’entamer des études de sciences islamiques, notamment celles proposées par l’IESH. Aussi, lisez le coran. Combien parlent du coran et de ce qu’il y aurait dedans, alors que Dieu est témoin qu’ils ne l’ont jamais lu. 

4. Faire des dou3as (invocations)

Un rappel très important que Nadia Hammoudi a fait est l’invocation. En effet, les actions, petites ou grandes, commencent d’abord par se concerter avec Dieu. C’est Lui qui ouvre les portes de la réalisation de tout type de projet. Et c’est à travers Lui, que la réussite peut être assurée. 

Alors faites des dou3as autant que vous le pouvez, car Dieu a dit que la dou3a de l’opprimé est entendue. Quand bien même la personne serait mécréante. Ceci en raison du fait que Allah swt qui est la justice même, déteste les injustices.

La dou3a de l’opprimé est tellement puissante que si elle est faite par une personne croyante que Dieu aime, l’oppresseur peut subir la pire des calamités à l’instant même où la dou3a est prononcée. Alors concentrez-vous sur les commandements d’Allah swt, travaillez votre foi, travaillez votre sincérité, travaillez vos intentions, et utilisez cette arme extrêmement puissante. Et pourtant si souvent négligée. Lorsqu’une injustice vous arrive à vous ou à une autre personne, faites des dou3as, et répétez-les autant que vous le pourrez in sha Allah.

5. Se lever pour salat el fajr

Un autre rappel élémentaire fait par Nadia Hammoudi. Un rappel qui donne un goût amer lorsque l’on sait que la première ministre israélienne Golda Meir avait dit : 

En effet, comment vouloir agir pour le bien de l’islam, si la base des prescriptions islamiques ne sont pas respectées. Salat el fajr (la prière de l’aube) est réellement ce qui fait la distinction entre les croyants sincères et les hypocrites. Comment des hypocrites pourraient défendre l’islam ? Pour se battre contre l’injustice, il faut d’abord se battre contre soi-même.

Alors il faut commencer par le commencent. Salat el fajr, est l’une des prières les plus importantes de la journée. Ceci en raison du fait que c’est un moment d’un calme absolu où les anges sont présent, et où Dieu exauce les dou3as de ceux qui demandent sincèrement.

6. Connaître ses droits

L’islamophobie crée tellement de crispations dans la société, et au sein de la communauté musulmane, que certains et certaines ont peur et perdent confiance en eux. Pour maintenir votre confiance en vos choix et vos libertés, d’abord éteignez la télévision, et renseignez vous sur vos droits. Le CCIF (Collectif Contre l’Islamophobie en France) met à disposition beaucoup d’informations sur leur site, et en partage aussi sur leurs réseaux sociaux. Alors suivez-les, et adhérez pour être soutenu juridiquement.

Tant que vous ferez de la recherche du savoir une obligation, vous serez toujours en position de force. Connaître ses droits, mais aussi connaître les lois du pays est fondamental. Par exemple, la France parle beaucoup de la laïcité, pourtant la grande majorité de ceux qui s’expriment bafoue la vraie définition. Alors apprenez-la pour savoir distinguer la vérité, du discours mensonger et haineux. Le savoir est une arme, ne l’oubliez jamais. 

Et pour aller encore plus loin, apprenez l’histoire. La leur, la vôtre, celle du monde, celle de la civilisation islamique. Par exemple, nombreux sont ceux qui disent que le hijab est une pratique moyenâgeuse, pourtant dans la civilisation arabo-musulmane, il n’y jamais eu de moyen-âge. Pendant cette période européenne, les arabo-musulmans étaient à la pointe de tous les savoirs qui existaient. Alors faisons honneur à cet héritage, et évitons d’être la cause du moyen-âge musulman au 21ème siècle.

7. Sortir de ce système machinal

Il est important d’apprendre à jouer des situations pour tirer le bon du mauvais. Cette islamophobie doit être l’occasion de remettre en question nos vies, et prendre des décisions majeures pour un meilleur futur. 

Alors il faut remettre en question son quotidien devenu machinal du fait d’un système qui déshumanise toujours plus les fils d’Adam (que la paix soit sur Lui). Allah swt a crée l’être humain digne pour qu’ils vivent librement cette vie, et non pour qu’il soit esclave des diktats. L’islam a affranchi les esclaves en tout genre, alors ne l’oublions pas. 

Il faut donc reprendre le contrôle de sa vie, et se poser les bonnes questions maintenant. Quels sont vos plans pour le futur ? Qu’est-ce qui est le plus important pour vous ? Tout plaquer et partir ? Si telle est la réponse, alors faites, l’occasion est bonne.

Voilà, 7 actions que nous avons trouvé essentiel de partager tant elles sont pertinentes. En cela, nous remercions Nadia Hammoudi (Allah y jazeha bi kheir = que Dieu la récompense) pour ce rappel qui in sha Allah sera profitable à tous et à toutes. Revenons à la base, et Allah swt ouvrira les portes le moment venu. Car comme Il l’a dit dans le coran : ” […] En vérité, Dieu ne modifie point l’état d’un peuple tant que les hommes qui le composent n’auront pas modifié ce qui est en eux-mêmes…” Sourate 13 Ar-Ra3d (le tonnerre) ; verset 11. Verset à méditer !

Laissez un commentaire !