Il était une fois une Oumma unie et puissante …

Par Ickpale Khalifeh

Publié le 10 juillet 2014
Rubrique : À méditer | Ramadan

L’héritage perdu de la oumma

Aujourd’hui, nous avons perdu une puissance économique et culturelle. Une notoriété, un savoir et un héritage, qui jadis faisaient trembler l’Occident, et même le monde. L’histoire de la transmission du Message et la conquête de terres par nos prédécesseurs et leur sagesse ont été stoppées nettes. En effet, nous ne parlons plus d’un bloc uni, mais de multitudes de pays alliés ou non. L’unité a laissé place à un éparpillement des musulmans qui vivent en groupe divisé par leurs idées et leurs statuts. Le système politique d’ouverture et de respect de l’individu a laissé place à la monarchie et aux fausses démocraties.

Il ne s’agit de pas faire peur aux personnes qui craignent le retour du califat. Bien que les idées à ce sujet aient été faussées par la peur démesurée de l’Islam. Il faut rétablir un dialogue sain envers nos frères et sœurs, les différentes minorités, les religions et ceux qui ne croient en rien. Présenter nos valeurs qui sont les valeurs du Messager d’Allah saws. Des valeurs de la justice vis-à-vis de l’humanité.

La jalousie qui a rongé la oumma

La Oumma est divisée et s’est affaiblie. Voici le triste constat d’aujourd’hui. Pourquoi ? Parmi les nombreuses causes, la première est la jalousie. D’après Rachid Abou Houdeyfa dans sa conférence “L’union fait la force, et la jalousie désunie“, quand une personne nous aime et nous veut du bien, l’amour qu’elle nous porte nous unit. Alors que le contraire nous désunira, forcément. Le jaloux est, à titre religieux, la personne qui désire que le bienfait que Allah swt a accordé à une personne disparaisse. C’est en définissant ce terme qu’on se rend compte de l’ampleur des dégâts.

La faculté de raisonner réside dans le cœur pour beaucoup de savants. Par conséquent, les maladies qui touchent le cœur, comme la jalousie, empêchent l’être humain de raisonner. La jalousie peut sembler exagérée pour expliquer cette division et notre faiblesse. Pourtant, le hadith du Prophète Muhammad saws prouve le contraire : « Le mal qui a touché les nations qui vous ont précédées, s’approche de vous ! Il s’agit de la jalousie et de la haine » authentifié par le cheikh al-Albani, que Dieu lui fasse Miséricorde. Pourquoi ce mal fait si peur et engendre tant de catastrophes ? Simplement, parce qu’à partir de ce grand pêché découle les autres grands pêchés : l’orgueil, la haine, le meurtre, la médisance, etc.

Rappelez-vous le satan, le banni, qui a désobéi et s’est enflé d’orgueil par jalousie pour Adam et les fils d’Adam. Souvenez-vous des frères du Prophète Josef, paix à son âme, qui ont voulu le tuer par jalousie, car il était aimé par son père Jacob, paix à son âme. Tant d’histoires dans le noble Coran pour mettre en avant le mal qui ronge l’être humain.

L’abandon de la spiritualité musulmane

Les autres causes des divisions au sein de la oumma sont le délaissement du Coran et de la sunna. L’attachement à la vie d’ici-bas, le rejet de la faute « sur les autres », et sûrement les sentiments patriotiques exagérés : « Je suis de tel ou tel pays. Et je défends mon pays corps et âme quand je me sens attaquée ». Oui, chaque pays à ses défauts et ses qualités, mais la communauté musulmane prime sur la nationalité. Les origines font la diversité du monde et enrichissent le monde par ses cultures et ses coutumes. Nous devons soutirer de nos origines le meilleur, pour devenir de meilleurs croyants.

« Ô Messager d’Allah ! Indique-moi une œuvre que si je l’accomplis, Allah m’aimera, ainsi que les gens.». Il répondit: « Méprise* ce bas-monde (Méprise, dans le sens de délaisser), Allah t’aimera. Et méprise ce que les hommes possèdent, ils t’aimeront » rapporté par Ibn Madjah.

Certes, il est difficile de se réformer, car cela signifie qu’il faut passer par des épreuves et des sacrifices. Mais Dieu nous dit : « Nous avons créé l’homme pour une vie de lutte » sourate 90 Al Balad (la citée) ; verset 4 . Alors, la solution à ce mal est simple, mais rude. Il s’agit de la patience. Par la patience s’acquière la sagesse et le détachement de la vie. Je dis : « al-Hamdoulilah ! Je m’en remets à Allah swt quoiqu’il arrive » et je continue d’avancer sur le droit chemin.

Ces choses qui nous unissent

Malgré les maux qui existent dans notre communauté, il faut maintenant tirer le bon qui existe, parce qu’il y en a ! La période de trouble que les pays musulmans traversent, et les catastrophes quotidiennes auxquelles nous assistons ont permis aux musulmans de s’unir en faveur des démunis. La Oumma est touchée par la mort de milliers de musulmans partout dans le monde, et par le déplacement des réfugiés. La Oumma montre son côté généreux et empathique.

Certaines associations comme Barakacity ou Ummah Charity ont uni nos cœurs. Les dons affluent et surtout, ils perdurent ! Quelle fierté de montrer au reste du monde que la générosité d’un musulman n’a pas de limite. Il faut aussi souligner la mobilisation exemplaire des musulmans de France contre une injustice comme le vit le peuple musulman de Birmanie. Cette union pour une grande cause a porté ses fruits, car la très célèbre émission de M6 « Pékin Express » qui s’est déroulée en Birmanie, loin des massacres des Rohingyas, a vu sa part d’audience chuter, et a vu ses quelques partenaires la délaisser.

L’union fait la force et réchauffe nos cœurs !

Enfin nous pouvons citer les initiatives pour encourager la Oumma à s’unir et à s’entraider mutuellement dans le savoir et les projets professionnels et caritatifs. Les conférences islamiques et les événements pour les musulmans se sont multipliées dans l’hexagone. Aussi, les jeunes musulmans montrent l’exemple dans leur scolarité avec le lycée privé Averroès et ses 100 % de réussites au baccalauréat en 2013. Faisant de lui le meilleur lycée de France.

« L’avis d’une personne est comme un fil ténu. Deux avis sont comme deux fils tressés. Si les points de vue sont nombreux, cela donne une corde résistante » Omar ibn Khattab

Tous ces bons points, nous laissent présager que la Oumma progresse dans sa réforme personnelle et sa réforme commune. Il n’est pas utopique d’espérer un retour vers une union sur le long terme. Pour cela, il n’y a pas de secret, il faut vivre dans ce monde avec un détachement des futilités et un retour aux sources.

Rejoignez-nous sur les réseaux !

Les dernières news !

Oh my hair ! Les trucs pour de beaux cheveux !

Oh my hair ! Les trucs pour de beaux cheveux !

S'il y a bien un problème universel chez nous les filles en dehors des boutons, du poids, de la peau, des sourcils, de la cellulite, des ongles, de l'épilation, des cernes, du teint, de la taille. Ce sont les cheveux ! Oui, on rêve toutes de beaux cheveux de...

Dans la même catégorie : 

0 commentaires

Laissez un commentaire !

Pin It on Pinterest

Share This