Décidément la femme n’est pas prête de savoir sur quel pied danser. Soit elle est abusée à l’université à cause de son voile. Soit elle l’est parce qu’elle n’assouvit pas les fantasmes de ses professeurs …

Paye ta fac

C’est le nouveau buzz de cette année qui vient seulement de commencer. Paye ta fac, c’est le nom sarcastique d’un blog créé par un groupe d’étudiantes. Celui-ci permet aux étudiantes victimes de harcèlement sexuel, de rapporter les situations qu’elles ont subies à l’université. Un blog façon VDM (vie de merde), version plus glauque, et nettement moins drôle. Sur le site, on va d’humour plutôt noir et choquant, à des propos nettement plus glaçant. Il y a les remarques purement sexistes, du genre : « Vous auriez été un bon expert-comptable, dommage que vous soyez une femme ». Et les remarques sordides, du type : « Je sais que je finirai un jour en prison, mais je ne saurais dire si ce sera pour meurtre ou pour viol ».

Seul le physique compte

En plus de créer un débat philosophique à ne plus en finir, ces remarques nous apprennent que plus que jamais la femme est un objet sexuel. Où qu’elle soit, quoi qu’elle fasse, ça ne sera ni légitime, ni normal. Les femmes doivent être en jupe, montrer leurs jambes, être sexy, et être au service du fantasme masculin. En clair mesdames, soyez belles, et par pitié, ayez l’obligeance de fermer cette chose délicieuse qui vous sert de bouche.

Sauf que pour nous, femmes musulmanes, ce buzz nous laisse perplexe. Et bien oui, on nous refuse des entrées à l’université et des postes sous prétexte que nous ne sommes pas assez vestimentairement intégrées. Ceci parce que nous avons le malheur de couvrir notre corps, pour imposer notre cerveau. Sauf que ce bad buzz, nous prouve que la tenue vestimentaire laïque pose problème. Ce style vestimentaire rabaisse la femme à un simple objet sexuel pour qui seul le physique compte. En effet, porter une jupe courte pour avoir une bonne note, n’est en rien un signe d’intelligence, de valorisation, ou de mérite pour le sexe féminin. C’est au contraire une insulte à la richesse de son esprit et à la complexité de sa nature.  Avec ce type de tenue, la femme se soumet au plaisir DES hommes. Son corps n’est plus sien, naturellement son esprit devient obsolète.

Du coup on se pose la question, nous, femmes qui avons choisi de porter le hijab. Est-ce que le sein nu de Marianne est réellement la clé du succès pour le sexe féminin ? Si elle l’avait couvert, peut-être aurait-elle reconnue pour son mérite intellectuel.

Signé : une allergique au féminisme, amoureuse de la justice humaine universelle.

Laissez un commentaire !