Chaque ramadan de nouvelles initiatives voient le jour. Cette année, cette initiative s’appelle #PowerOurStories lancée par Attika Trabelsi.

#PowerOurStories fait honneur à des femmes oubliées

C’est sur facebook que ça se passe ! Avec le hastag #PowerOurStories vous pouvez retrouver chaque soir au environ de 21h un nouveau personnage historique. Les histoires partagées sont celles de figures féminines qui ont marqué l’histoire de par leur personnalité et leur apport. L’occasion de découvrir de nouveaux personnages, ou bien de nouvelles facettes. Ou tout simplement, de se cultiver et trouver une inspiration au féminin. 

Il y a les figures musulmanes au sens littéral. C’est à dire que le comportement des femmes présentées est en accord avec les principes islamiques. Comme par exemple la Fatima Zahra, la fille du Prophète Muhammad saws. Ou bien, il y a les figures de confession musulmane, mais dont le comportement n’est pas nécessairement exemplaire des principes islamiques, comme Shajar-al-Durr. Quoi qu’il en soit les deux types de profils et d’histoires sont intéressants à découvrir. Au moins par souci de culture générale afin d’avoir conscience que des femmes musulmanes fortes ont existé. Et qu’elles ont elles aussi participé à l’essor de cette civilisation. 

Qui est Attika Trablesi ?

Ce nom vous dit peut-être quelque chose. Soit parce que vous l’avez vu sur France 2 face à Manuel Valls. Ou bien parce que vous connaissez l’association féministe et anti-raciste Lallab. En effet, Attika Trabelsi est la co-présidente de l’association Lallab.

Diplômée d’un master en Géopolitique, cette militante féministe et anti-raciste a baigné dans le monde associatif depuis son adolescence. Mais c’est finalement au cours de ses études que sa vocation féministe s’est révélée. Une vocation qui représente aujourd’hui l’essentiel de son militantisme. Et qui nous fait profiter ce ramadan de #PowerOurStories.

Alors YaBanat, si vous voulez découvrir des femmes fortes de la civilisation islamique, c’est par ici. Et si vous souhaitez en savoir plus sur Attika Trabelsi, c’est par là !