Le jour du vendredi, ou plutôt joumou3aest un jour important pour les croyants. Et pour cause, c’est le jour de la prière obligatoire (pour les hommes) à la mosquée. En cela, pour parfaire ce moment de spiritualité mais aussi de fraternité, il y a des règles en plus des sunnas liées à ce jour !

1. Ne pas s’absenter plus de trois joumou3a de suite

Le Prophète (Salalajou 3aleyi wa salam) a dit : « Celui qui délaisse le jumu’a trois fois sans raisons valables (devant Allah swt) est un hypocrite » Rapporté par Ibn Khouzeima, d’après Abou Ja3d Al Damri (qu’Allah les agrée)

Les savants mentionnent que les excuses qui justifient l’absence à la prière du vendredi (Salat al-joumou3a) sont par exemple la maladie, la pluie, la peur d’un ennemi… Un point important qui est donc à méditer vis-à-vis de nos modes de vie et de nos priorités. Bien que par exemple, en France, la situation est devenue plus compliquée pour les musulmans.

2. Ne pas gêner les autres avec des odeurs désagréables

Le Prophète (Salalajou 3aleyi wa salam) a dit : « Celui qui mange de l’oignon, de l’ail ou du poireau qu’il ne s’approche pas de notre mosquée car certes les anges sont gênés par ce qui gêne les enfants de Adam (mauvaises odeurs) » Rapporté par Bukhari et Muslim, d’après Jabir Ibn ‘Abdallah (qu’Allah les agrée)

Cela signifie, que le jour de joumou3a, il est préférable soit de manger après la prière. Soit d’éviter de consommer des aliments qui donnent une mauvaise haleine. En effet, cette mauvaise haleine dérangera tout être présent dans la mosquée.

3. Arriver avant le sermon (qui a la valeur de deux rak3ates)

Le Prophète (Salalahou 3aleyhi wa salam) a dit : « Quand c’est le jour du vendredi il y a à chacune des portes de la mosquée des anges qui notent les gens dans l’ordre. Lorsque l’imam s’assoit, ils plient les feuillets et viennent écouter le rappel » Rapporté par Bukhari, d’après Abou Houreira (qu’Allah les agrée)

Arriver avant le sermon vous permet de recevoir la récompense devant Dieu pour votre ponctualité. Mais ça vous permettra aussi de pouvoir vous asseoir dans les rangs les plus avancés, et d’effectuer vos deux rak3ates tranquillement sans déranger personne. À noter que dans le cas où vous arriveriez pendant que le imam fait son prêche, vous devez quand même effectuer les deux rak3ates, mais de façon concise.

Un homme est venu alors que le Prophète (Salalahou 3aleyhi wa salam) faisait le sermon le jour du vendredi. Le Prophète (Salalahou 3aleyhi wa salam) lui a dit : « Est-ce que tu as prié ô untel ? ».
Il a répondu : « Non ».
Le Prophète (Salalahou 3aleyhi wa salam) a dit : « Lève toi et prie deux rak3ates ». Rapporté par Bukhari et Muslim, d’après Jabir Ibn Abdillah (qu’Allah les agrée)

4. Ne pas enjamber les autres

Le Prophète (Salalahou 3aleyhi wa salam) a dit : « Celui qui enjambe les gens le jour du Vendredi alors qu’ils sont assis emprunte un pont vers la Géhenne » Rapporté par Tirmidhi et Ibn Maja

Ainsi, lorsque vous souhaitez passer, demandez à la personne de laisser passer, u faites lui comprendre. Aussi, si une personne prie, vous n’avez pas le droit de passer devant. Vous devez la contourner, ou bien attendre qu’elle termine.

5. Ne pas faire déplacer une personne pour prendre sa place

Le Prophète (Salalahou 3aleyhi wa salam) a interdit qu’un homme fasse lever son frère de l’endroit où il était assis pour qu’il s’y assoie. Ibn Jourayj a dit : « J’ai dit à Nafi3 (celui qui rapporte ce hadith) : « Et pour le vendredi ? »» Il a répondu : « Pour le vendredi et autre » rapporté par Bukhari et Muslim, d’après Abdallah Ibn Omar (qu’Allah les agrée)

Ceci en raison du fait que plus on se place sur les rangées avancées, plus on est proche du paradis. Ça reviendrait donc à ce qu’une personne veuille prendre votre place alors que vous vous êtes donné les moyens de l’avoir. Aussi, il est interdit de séparer des personnes qui sont ensemble. Vous devrez trouver une place là où il y en aura une, et ce, sans déranger les autres.

6. Ne pas discuter pendant le prêche

Le Prophète (Salalahou 3aleyhi wa salam) a dit : « Si tu dis à ton compagnon “tais toi” alors que l’imam fait son sermon le jour du vendredi tu as certes fais une futilité » Rapporté par Bukhari et Muslim, d’après Abou Houreira (qu’Allah les agrée)

Dès que le prêche, c’est considéré comme entrer en prière. Raison pour laquelle il a la valeur de deux rak3ates. Donc, comme pendant la prière, aucun bavardage n’est toléré, au risque d’annuler la validité de la prière. S’ajoute à cela le fait que ça dérange les autres qui veulent écouter et méditer le prêche. Il est donc question d’humilité et de respect devant Allah swt et les autres.

7. Ne pas s’asseoir n’importe comment

Le Prophète (Salalahou 3aleyhi wa salam) a interdit la hibwa (façon de s’assoier recroquevié) le jour du vendredi lorsque l’imam fait son sermon. Rapporté par Tirmidhi, d’après Mou’adh Ibn Anas Al Jouhani (qu’Allah les agrée) 

La hibwa, c’est le fait de s’asseoir en mettant ses genoux contre son torse, puis de les enlacer avec ses bras ou un vêtement. C’est interdit, car c’est une position dont le confort peut mener à l’endormissement. Et aussi, parce qu’elle est propice à l’annulation des ablutions.

8. Compléter la prière de joumou3a lorsque l’on arrive en retard

Le Prophète (Salalahou 3aleyhi wa salam) a dit : « Celui qui attrape une rak3a de la prière du joumou3a, qu’il en prie une autre ensuite » Rapporté par Ibn Maja, d’après Abou Houreira (qu’Allah les agrée)

Le compagnon Abdallah Ibn Mas3oud (qu’Allah l’agrée) a dit : « Celui qui attrape une rak3a de la prière du joumou3a qu’il en rajoute une autre. Et celui qui a manqué les deux rak3ates, qu’il en prie quatre » Rapporté par Tabarani

Ainsi, dans le cas du retard à la prière de joumou3a, deux cas sont possible :

  • Manquer une seule rak3ate : dans ce cas, il faudra entrer dans la prière à partir de là où se trouvent les prieurs, puis ajouter une rak3a pour compléter salat al-joumou3a qui totalise deux rak3ates.
  • Manquer les deux rak3ates (arriver à la fin de la prière) : dans ce cas, il faudra aussi entrer dans la prière avec les prieurs, par contre, il faudra faire quatre rak3ates au lieu de deux. Ceci en raison du fait que cette prière n’aura pas la valeur de salat al-joumou3a. Elle aura la valeur d’une prière de dohr qui totalise quatre rak3ates. (l’intention de prière el dohr devra être formulée)

9. Ne pas venir à la mosquée avec d’autres intentions que la prière

Le Prophète (Salalahou 3aleyhi wa salam)) a interdit d’acheter et de vendre dans la mosquée, d’y chercher un bétail que l’on a perdu (règle qui s’applique à toute chose), d’y faire de la poésie et de se rassembler avant la prière le jour du vendredi. Rapporté par Abou Daoud, d’après le grand père de Amr Ibn Chou’ayb

Cela signifie que le jour de joumou3a, les fidèles viennent d’abord pour prière. Les activités mondaines sont mises de côté jusqu’à accomplissement de la prière. Ensuite, chacun est libre de retourner à ses activités. D’ailleurs Allah swt dit dans sourate 62 Al-Joumou3a (le vendredi) ; versets 9 à 11

« [9] Ô vous qui croyez, lorsque l’appel à la prière du vendredi se fait entendre, hâtez-vous de répondre à cet appel en cessant toute activité. Cela vaudra mieux pour vous, si vous le saviez. [10] Une fois la prière achevée, répandez-vous sur la Terre, à la recherche des bienfaits de votre Seigneur, sans oublier d’en invoquer souvent le Nom. Peut-être y trouverez-vous une source de bonheur. [11] Hélas, à peine une affaire commerciale ou un divertissement se présentent-ils à eux qu’ils t’abandonnent alors qu’ils sont en pleine prière. Dis-leur : « Les bienfaits du Seigneur sont infiniment meilleurs que commerce et plaisir, car Dieu est le plus Généreux des bienfaiteurs » »

Et puis souvenez-vous : Le Prophète (salalahou 3aleyhi wa salam) a dit : « Celui qui fait les ablutions parfaitement puis se rend au joumou3a (prière du vendredi). Et écoute et se tait (durant le prêche). Il lui est pardonné les péchés entre ce moment et le vendredi suivant et trois jours supplémentaires. Et celui qui touche les cailloux (ne pas être concentré sur le prêche et toucher à ce qui se trouve autour de soi) a certes agi de manière futile » rapporté par Muslim, d’après Abou Houreira (qu’Allah les agrée).

Laissez un commentaire !