Voici l’histoire du repentir d’une jeune femme nommée Sarah. Une vie loin de l’islam et de ses enseignement. Un repentir après 20 ans de péchés … 

« Dis : “Ô Mes serviteurs qui avez commis des excès à votre propre détriment, ne désespérez pas de la miséricorde d’Allah. Car Allah pardonne tous les péchés. Oui, c’est lui le Pardonneur, le Très Miséricordieux” » SOURATE 39 LES GROUPES ; VERSET 53

Un coup du destin

Un jour où le conférencier Docteur Amr Khaled, s’est rendu à Londres, il avait reçu de nombreux fax de personnes désirant lui poser des questions sur la religion. Comme à son habitude, il n’a pas pu tous les lire le temps de son court séjour. Mais, alors qu’il ramassait le tas de fax, il les a tous fais tomber tandis qu’une feuille s’est dégagée. Elle venait d’une fille qui s’appelait Sarah. Sa question était toute simple : « Est-ce que Allah swt peut m’accepter ? », puis elle lui a raconté son histoire.

Une vie loin de l’islam

Sarah est d’origine libanaise. Ses parents et elle, ont quitté le Liban pour la Nouvelle-Zélande alors qu’elle était encore une petite fille. Elle lui a expliqué qu’elle a grandi sans aucuns enseignements religieux, et a profité de la vie à l’occidentale sans aucun complexe. Elle a rompu tout contact avec le coran et l’islam.

Sarah travaillait dans un bar pour financer ses études, et avait un petit ami. Elle avait gagné le titre de Miss, et espérait gagner le titre national de miss Nouvelle-Zélande. Et pourquoi pas participer aux élections de miss monde. Tel était son rêve. D’ailleurs, elle posait pour des magazines.

Un jour où elle avait décidé de rendre visite à des proches libanais qui regardaient souvent les chaînes du satellite, ils ont décidé de regarder un programme portant sur la chasteté, avec le Dr Amr Khaled. À l’écoute de son discours et de ses rappels, Sarah s’est sentie « nue » et non respectable. Elle a senti qu’elle était liée à son Seigneur, et ce lien elle l’avait oublié.

Elle a noté l’adresse du site du Dr Amr Khaled pour lui poser cette question : « Si je reviens vers Allah swt, peut-il m’accepter ou non ? ». À la lecture de ce fax, Docteur Amr Khaled a été touché par son histoire et ses questionnements. « Bien sûr, lui répond-il, Allah swt peut tout pardonner ! »

De nouveaux choix

Suite à cette réponse, Sarah a écrit qu’elle a quitté son travail dans le bar, car elle ne voulait plus faire d’action illicite. Puis, elle lui a annoncé qu’elle a arrêté de boire de l’alcool. Quand elle a écouté la conférence du docteur sur le repentir, elle lui a écrit qu’elle souhaitait se repentir. Cependant, Sarah avait un énorme problème, elle ne pouvait pas quitter l’homme avec qui elle partageait sa vie, jamais elle ne le pourrait.

Quand la correspondance a reprit, elle lui a envoyé un mail disant qu’elle a quitté cet homme. Elle a également demandé au docteur de lui envoyer un coran, car elle n’en avait pas. Puis elle a demandé à apprendre à prier. Quand elle a su prier, ça a été le plus beau jour de sa vie. Elle avait enfin trouvé ce qu’elle cherchait depuis son enfance, elle a trouvé son Seigneur.

Des changements radicaux

Les choses se sont enchaînées, elle a appris en peu de temps sourate 78 « An Naba », puis sourate 55 « Ar Rahman ». Puis elle a commencé les prières nocturnes. Enfin, elle a pris la décision de porter le hijab. Dr Amr Khaled lui a conseillé de prendre son temps, car de son expérience le nombre de filles qui portent le hijab, puis le retirent est en hausse malheureusement. Elle lui a répondu qu’elle ne pouvait pas attendre. C’est ainsi que celle qui a rêvé de devenir Miss Nouvelle-Zélande pour sa beauté s’est entièrement couverte.

Une semaine s’est écoulée, la correspondance a repris. Elle lui a annoncé qu’elle avait un cancer qui s’était installé depuis longtemps sans qu’elle ne s’en aperçoive. Les médecins n’étaient pas optimistes sur son état de santé. Elle est morte la semaine suivante.

C’est la meilleure amie de Sarah qui a annoncé la nouvelle au docteur Amr Khaled. Elle a été enterrée en tant que musulmane et bien que la population musulmane soit pas nombreuse dans sa ville, Allah swt lui a accordé une immense foule pour la prière Al-Janaza. Sarah qui faisant un pas vers son créateur, a vu en retour une réponse d’un rapprochement plus grand.

20 ans de péchés et 3 semaines de miséricorde. Alors à la question : « Allah swt peut-il pardonner tant d’années de péchés et d’insouciances pour 3 semaines de soumission ? ». Évidemment, il est le grand pardonneur …

Laissez un commentaire !