Le sommeil, régulateur de notre corps !

Publié le 30 Juin, 2015

Selon une étude menée par des chercheurs de l’université de Duke, en Caroline du Nord et publiée dans le Science World Report, nous, les femmes, avons besoin de plus de sommeil que les hommes. Comment expliquer cette différence ? Une anxiété et un stress plus prononcés expliquent ce besoin plus grand de puiser dans cette véritable source de repos qu’est le sommeil. Ce rôle fondamental est d’ailleurs mis en évidence dans le Coran : « C’est Dieu qui étend sur vous la nuit comme un voile, qui vous envoie le sommeil comme un instant de repos et qui fait du jour un retour à la vie » Sourate 25 Al-Furqan (le discernement) ; verset 47.

Les effets surprenants du sommeil sur le cerveau

Lorsque nous dormons, nous pensons probablement que notre corps et notre cerveau se mettent dans un état de ‘‘veille’’. Il n’en est rien : des parties spécifiques du cerveau s’activent. Celui-ci va récupérer, se réparer et se nettoyer de tous les déchets et les toxines accumulées durant la journée. Il va en quelque sorte entamer un ‘‘grand ménage’’ indispensable à son bon fonctionnement. Le sommeil permet aussi de consolider les informations mémorisées pendant l’éveil. Avec la mise en place de nouveaux circuits neuronaux.

D’autre part, saviez-vous que le sommeil permet une meilleure gestion de vos émotions et que le fait de s’en priver va influencer votre humeur ? Avoir son compte d’heure va vous permettre de vous réveiller plus facilement du « bon pied ». Le manque de sommeil augmente le stress et l’anxiété. Ce qui cause un comportement irritable, et une tendance à agir de manière lente et irréfléchie.

Les impacts d’un sommeil négligé

Pour celles qui se sont déjà aventurées à faire des nuits blanches, vous avez dû noter les multiples conséquences que cette privation a pu avoir sur les jours qui ont suivi. Outre les cernes sous les yeux, le teint blanchâtre, vous avez certainement eu du mal à vous concentrer dans votre travail, à mémoriser les informations, à être efficace dans les tâches à réaliser. Bien que le café, le thé ou d’autres stimulants puissent vous permettre de rester éveillées, vos facultés n’en restent pas moins perturbées.

Aussi, le manque de sommeil récurrent peut avoir des conséquences néfastes. Cette privation de sommeil peut altérer directement les fonctions de 700 gènes. Et peut augmenter les risques de maladies, telles que le diabète. Le risque de faire un infarctus, ou un AVC est aussi fortement augmenté. En dormant, nous mettons en place une réponse immunitaire, avec une production de cytokines qui diminue notre prédisposition aux tumeurs, ou aux infections.

Vous l’aurez donc compris : le sommeil est indispensable pour votre bien-être. Mais, combien d’heures faut-il dormir pour le bon fonctionnement de notre organisme ? Écoutez son corps est le meilleur moyen de déterminer notre nombre minimum d’heures de sommeil. Généralement, les adultes ont besoin de 7 à 8 heures de sommeil.

Les clés d’un sommeil réparateur

La qualité de notre sommeil et le fait de s’endormir rapidement dépendent de plusieurs facteurs. Parlons tout d’abord de notre alimentation, du dîner en particulier. Il est conseillé de souper maximum trois heures avant de se coucher. Ceci vous laissera le temps de bien digérer. Pour le dîner, évitez les aliments frits et les boissons gazeuses. Privilégiez les aliments riches en tryptophane, tels que le cabillaud, la morue, le riz thaï. Et consommez des glucides complexes comme les patates douces ou les pommes de terre cuites.

Pour le dessert, préférez un laitage, une pomme, des figues ou des noix aux vertus antistress. Évitez les crèmes glacées, ou les desserts pleins de sucre et de matières grasses qui demandent plus de temps de digestion. Enfin, évitez tous types de stimulants comme le café ou le thé. Buvez plutôt une tisane à base de camomille. Le jus de cerise peut aussi avoir d’immenses bienfaits.

L’endormissement peut aussi être conditionné par l’environnement. Il est préférable d’être dans une pièce obscure et d’éteindre l’ordinateur et le téléphone. Par ailleurs, essayez de faire en sorte que votre chambre soit à température idéale, entre 18-20°C. On peut aussi s’inspirer du rituel de notre enfance : douche, lecture d’un livre qui permettait de faciliter l’endormissement.

Créer un rituel, douche-tisane-lecture, exercices de relaxation, des prières, des invocations, des sourates, permet de conditionner chaque jour notre cerveau au sommeil. Dans un hadith, le Prophète saws fait référence au moment de se coucher en ces termes : « Lorsque tu rejoins ton lit, fais tes ablutions, comme si tu t’apprêtais à accomplir la prière, ensuite couche toi sur le côté droit […] » rapporté par Al-Barra Ibn Azib (radiAllah 3anhou). La médecine ayurvédique, d’origine indienne, préconise également le côté droit pour soulager le cœur situé à gauche.

Bien dormir, une question de régularité

Il est conseillé de se fixer des heures de sommeil et de réveil régulières pour ne pas perturber son horloge biologique. Celle-ci régule notamment la température corporelle et donne le rythme jour/nuit. Les grasses matinées le samedi et le dimanche sont à éviter, car ça entraîne le ‘‘ jet lag social ’’. Un bouleversement de l’horloge biologique, qui va rendre difficile l’endormissement le dimanche soir et donc perturber le réveil du lundi. Créant ainsi un véritable cercle vicieux. Les micro-siestes d’une durée de 15 minutes le week-end sont préférables pour récupérer et permettre de reprendre des forces. Dormir plus que ce qu’il ne faut n’est pas une solution, cela peut entraîner autant d’effets néfastes que le manque de sommeil.

Toutefois, bien dormir n’est pas offert à tout le monde. Certaines personnes souffrent d’insomnie. Les insomnies sont principalement liées à des facteurs psychologiques, ou des angoisses. Ou encore des traumatismes qui empêchent de dormir, réduisant ainsi le temps de sommeil. Dans ce cas-là, créer une routine pour le sommeil qui inclut une tisane de verveine au moins deux heures avant d’aller se coucher peut aider à mettre le cerveau dans de bonnes dispositions.

Tâchons donc de garder les yeux bien fermés le tiers de notre vie, pour les avoir bien ouverts les deux autres tiers. Dormir est loin d’être une perte de temps. Au contraire, en prenant soin de notre sommeil, nous avons la clé d’un beau lendemain. Tous les facteurs qui nous permettent de vivre de manière active et productive sont réunis dans les heures du sommeil : notre concentration, notre attention, notre perception du monde, notre apprentissage, notre mémorisation, notre humeur…

Dans la même catégorie : 

0 commentaires

Laissez un commentaire !

Pin It on Pinterest

Share This