fbpx

#UnFoulardPourUnir, une journée nationale contre l’islamophobie !

Depuis le discours d’Emmanuel Macron, une chasse aux sorcières a débuté. D’un acte criminel dont le coupable a été identifié et tué, nous sommes passés à une communauté de plus de 6 millions personnes tenue responsable de tous les maux de la France. Dont le foulard porté par le tiers de cette communauté est le cerveau de la menace. Bon sang, une tragédie ! Un tissu possédant tellement de pouvoir qu’il fascine. Que dis-je ! Obsède nos politiques et médias. Alors, parce qu’on ne vit pas tous sur la même planète, ou en tout cas, pas dans la même France, mercredi 30 octobre aura lieu :  #UnFoulardPourUnir !

#UnFoulardPourUnir c’est mercredi 30 octobre

Parti d’un échange sur Twitter avec deux femmes qui ont fait part de leur ras-le-bol, YaBanat Magazine a décidé de booker la journée. #UnFoulardPourUnir fait référence à #HeadScarfForHarmony (comprenez Un foulard pour l’harmonie) qui a été lancé au lendemain de l’attaque terroriste de ChristChurch pour contrer la montée de l’islamophobie dans le pays. Jacinda Ardern, la Première Ministre Néo-Zélandaise avait d’ailleurs elle-même décidé le porter, encourageant ainsi les autres femmes à le faire pour montrer leur soutien et leur fraternité envers leurs concitoyens de confession musulmane. 

Une action qui a très rapidement conquis le cœur des Néo-Zélandaises qui se sont mises dans la peau d’une femme musulmane le temps d’une journée. De supers selfies ont été partagé, et une fraternité plus forte que les préjugés s’est propagée dans le pays.

#UnFoulardPourUnir pour exprimer son ras-le-bol

Alors pourquoi ne pas reproduire ce bel exemple ? Nombreux et nombreuses en ont assez d’entendre parler de tissu toute la journée. D’autant plus que du côté de la communauté musulmane, nous devons entendre des énormités hallucinantes au sujet de ce foulard si passionnant. Dans leurs bouches, le foulard est une menace bien vivante. Un voile islamique, chariatique, extrémiste, magique… Bref, des discussions compréhensibles si elles avaient lieu dans un bar PMU. Mais non, c’est bien à la télévision, à des heures de grandes audiences que nous est servi ce dessert saveur lavage de cerveau. Agrémenté de temps à autre de Chalghoumi, Zohra Bitan, Zineb El Rhazoui, Mohamed Sifaoui et autres sucreries de ce type. D’où les caries, pardon, les migraines à répétition. Bref, on est a marre !

#UnFoulardPourUnir, c’est donc une journée pour faire face à l’islamophobie et soutenir les femmes musulmanes françaises qui portent leur foulard librement. Des femmes qui en ont assez de se voir dicter leur tenue par des obsédés. Car il s’agit là en effet, d’une liberté individuelle fondamentale. On a encore le droit de s’habiller comme on le veut. Après chacun ses goûts, goûts qui ne font pas lois.

Préservons l’égalité, la fraternité, et la liberté pour chacun

Alors comme on en a marre à l’échelle nationale, et bien, c’est à l’échelle nationale qu’on va le faire savoir. Car au final, un tissu est un tissu, et puis c’est tout. L’occasion d’ailleurs, de prouver que le foulard n’a aucun des pouvoirs que tous ces obsédés lui confèrent très généreusement. 

Cette journée est aussi un clin d’œil à une autre initiative de ce type lancée en 2016 qui est #TousVoilés. Lancé par le journaliste Nadir Dendoune, son but était de ridiculiser le débat si passionné au sujet du foulard. Pareil, des selfies supers marrants ont été partagé en masse, et ça a détendu l’atmosphère.

Alors vous aussi, prêtez-vous au jeu. Portez le foulard une journée, prenez des photos, et partagez-les sur les réseaux sociaux avec le hastag #UnFoulardPourUnir. Prouvons que ce qui est à la télévision n’est que le fruit d’une minorité particulièrement bruyante et insolente. Alors soyez au rendez-vous le mercredi 30 octobre, et en attendant partagez l’information autour de vous. Plus il y a de fou, plus c’est fun !

Dans la même catégorie : 

0 commentaires

Laissez un commentaire !

Pin It on Pinterest

Share This